Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les incontournables

Chansons gratuites sur son site

       Les cons sont là

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

Romans pdf gratuits:

Kahina,

Destin majeur,

De l'autre côté de la rivière,

Ne peut être vendu

Assemblée

 

 

 

Possible n°9 Possible n°9

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

Publié par Christian Hivert

L’AMITIE : Pierre Selos

L’AMITIE

 

Les seuls canons que je supporte

Sont ceux qu’on boit à l’amitié

Car elle est se fait toujours plus rare :

Il y a de la contrefaçon.

On peut avoir des relations,

Des collègues, des camarades

Mais un ami c’est autre chose,

C’est un filon dans une veine,

Il faut creuser en profondeur.

Savoir aller à la rencontre

De cet autre qui nous ressemble.

On a connu, bien entendu,

A la faveur des circonstances,

De ces copains dont on s’étonne

D’avoir pour un temps partagé

Un semblant de fraternité.

On évoque celle des armes,

Ou bien des risques encourus.

J’ai été très souvent déçu

Par des liaisons de façade,

Que guidait surtout l’intérêt.

ça commence à la cour d’école

En négociant les sacs de billes.

Puis c’est la jungle des affaires

Où l’amitié n’a plus sa place.

 

Bien à l’abri de ces dérives,

N’étant pas très matérialiste,

Mes poèmes et mes chansons

Sont à qui les dit où les chante.

Compagnon de la Marjolaine.

                                                          P.SELOS

                                                 Paris, Février 2013

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article