Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

APPEL A L’HUMANITE ENTIERE

Albertine ne mit pas deux jours avant de faire le tour de toutes les capacités de l’ordinateur , dont elle avait le contrôle . A la fin du deuxième jour , partout dans le monde , les imprimantes bloquées par le virus du réseau conspiratif se débloquaient et délivraient son premier message :

« APPEL A L’HUMANITE ENTIERE »

Le soir même , une grande réunion de lecture commentaire de ce texte se tenait à l’entrepot 26 , qui depuis six mois servait de centre social à la population des cités puantes . Lorsque Léa eut fini sa lecture , les applaudissements crépitèrent , et le débat s’engagea :

« Elle a raison cette Albertine quand elle dit qu’il faut pas qu’on devienne à notre tour des oppresseurs et qu’il faut songer à bâtir un nouveau rapport humain au monde ... »

« Ouais c’est notre seule chance , j’en suis sûr , tout le monde peut vivre sur terre en profitant des bienfaits du progrés technologique partagé . »

« Il faut se répartir le travail en commissions d’études , faire l’inventaire des ressources qui nous sont déjà acquises et de celles qui sont encore détenues par le processus puis il faut déterminer les besoins à satisfaire et mettre en place des commissions permanentes de gestion et de contrôle à l’échelle planétaire . »

« Oui , nous ne devons pas penser qu’à nous , nous devons profiter du peu de forces que nous avons acquises pour nous répandre dans toute la société à tous les échelons , et commencer à faire de la propagande pour un monde de solidarité , penser aux énormes besoins des pays pauvres ... »

Durant ce temps , entre Bamako et Dakar, un étrange conciliabule se tenait par l’intermédiaire d’une liaison informatique couplant les deux terminaux de contrôle des chemins de fer de l’Afrique-Ouest . A Bamako , Sangué Keïta , qui était le représentant élu des villages collectifs du Mali , soutenait , conformément aux résultats de la large consultation des villages , qu’il fallait se fédérer au plus vite avec les forces de travailleurs rebelles de l’Europe . Et à Dakar , Bangui Traoré représentant des grands syndicats de travailleurs du Sénégal lui répondait qu’il importait avant tout de se retrouver entre africains et de relancer le développement éconmique, à l’heure actuelle phagocyté par les forces capitalistes européennes et américaines . Il préconisait une alliance avec les mandelistes sud-africains et une libération du sol africain des forces étrangères . Quand à la déclaration reçue le matin même , pour lui ce n’était pas la première fois qu’un principe universel occidental était foulé aux pieds par ceux là même qui en faisaient la propagande . L’Afrique était gavée de mots généreux et crevait le ventre vide , c’était en Afrique même que le sort de l’Afrique devait se jouer . Les conseillers militaires chinois , une fois qu’ils les auraient aidés à libérer le sol , devraient également les laisser disposer de leur devenir .

Serge et Gaëlle , une fois sortis de la vallée rhodanienne bloquée par les armées processorales, avaient fait une halte dans une ferme abandonnée au milieu des rocailles du midi , ils n’étaient pas loin du village et prenaient du repos avant leur dernière étape nocturne . Gaêlle rêvait , Serge dormait , le devenir humain seconstruisait ............

fin

Christian Hivert

No copy right

Squat U.S.I.N.E. 1985 - Squat Riquet 1991

Commenter cet article