Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Christian Hivert

CIMETIERE-EN-ARTOIS-14-18.jpg14-18

Pour tous les onze novembre à venir…

 

Les grands absents des monuments

Ne sont pas ceux qui sont tombés

En Artois ou bien en Champagne

Et dont le corps n’enrichit plus

La terre accueillante aux cadavres.

 

Mais il advient qu’une charrue

Exhume encor dans un sillon

Un obus qui faucha des hommes

Qui n’étaient que chair à canon

Pour les artilleurs de l’arrière.

 

Aux temps heureux des aciéries

Qui travaillaient des deux côtés

Unissant parfois leurs fortunes

Pour des intérêts d’après guerre

La mort était monnaie courante.

 

Scheider et Krupp et De Wendel

Et tant d’autres que j’en oublie,

Avec les Compagnies Minières

Sans quoi il n’était pas possible

De fondre la moindre coulée.

 

Si l’or était comme une éponge,

Le sang teindrait les lingots…

 P.SELOS

Paris, 11 Novembre 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article