Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

LE  DÉBAT : P.SELOS

La Quadrature du Cercle

LE DÉBAT

Ce soir, il va falloir dîner plus tôt que d’habitude. Pourquoi ? C’est parce qu’il y a débat à la télé. Le sujet ? Là n’est pas la question.. Ce qui compte c’est l’ambiance, le pugilat verbal et parfois même physique.

Ça tient du cirque. Chaque gladiateur est convaincu d’avoir raison.

Aucun d’eux n’est venu dans l’intention d’entendre l’autre pour s’enrichir tant soit peu de leurs réflexions respectives.

Il s’agit plus, ici, de la célébration d’un culte inhérent à la tradition démocratique visant à donner l’illusion d’une consultation des citoyens.

Du pain et des jeux ! La recette ne date pas d’hier.

C’est une façon d’escamoter provisoirement la réalité des problèmes latents. Le Français considère, comme une qualité première, le fait de les contester au détriment de celui d’agir en vu de les résoudre.

Notre héritage latin nous incite bien souvent à nous en remettre au fatum.

Si on y ajoute notre ascendance gauloise, nous méritons bien l’assertion dont nos amis anglais nous gratifient : Notre fier coq chante, malgré tout, toujours les deux pieds dans la merde …

Du moins, nous n’en faisons pas de complexe.

P.SELOS

Paris, le 24 janvier 20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article