Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les incontournables

Chansons gratuites sur son site

       Les cons sont là

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

Romans pdf gratuits:

Kahina,

Destin majeur,

De l'autre côté de la rivière,

Ne peut être vendu

Assemblée

 

 

 

Possible n°9 Possible n°9

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

Publié par Christian Hivert

LES ENFANTS DE BOGOTA  (Pierre Selos)

chanté par Isabelle Aubret

aubret.jpg


Plaza de Bolivar,
Bogota, Colombia !
Ils s’endorment le soir,
Pauvre gamineria !
Ils ont toujours froid et peur du regard
Des policiers, des soldats ;
Ils sont couchés corps à corps dans le noir,
La nuit leur ouvre les bras...
Bogota, Colombia !

Pas de manteau de laine,
Bogota, Colombia !
Mais des journaux qui trainent
Pour la gamineria.
A moitié nus se baignent aux fontaine
Les enfants de Bogota.
Quand l’hiver durcira la haute plaine,
Combien ne survivront pas ?
Bogota, Colombia !

Quand la creuse la faim,
Bogota, Colombia !
Elle vous tend les mains,
Maigre gamineria !
Volant parfois aux étals en chemin
Souvent ce qu’elle mangera,
Cette enfance abandonnée sait très bien
Qu’on ne la désire pas.
Bogota, Colombia !

Car l’envoyé du ciel,
Bogota, Colombia !
Qu’elle croyait pour elle,
Pauvre gamineria !
A salué Monsieur le Présedent,
Les seńors des asciendas,
Sans laisser venir à lui les enfants
Comme Jésus les aima.
Bogota, Colombia !

Pour qu’on ne sache pas,
Bogota, Colombia !
Cette misère là,
Triste gamineria !
Pour que les télévisions ne voient pas,
Etalés au grand soleil,
Des visages qui ne crieent pas la joie
Mais la haine qui s’éveille...

Des camions sont venus,
Bogota, Colombia !
Ramasser dans les rues
Cette gaminéria !
Dans ce qui devait être une prison
Des gosses savent déjà
Que leur Dieu est reparti en avion
Et qu’ils ne sortiront pas...
Bogota, Colombia !

 

                                                    P.SELOS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article