Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

2059583 bois

MADAME MACADAM

 

Madame Macadam

Travaille pour un mac

Mais son rêve à elle

C’est de s’installer

Et d’ouvrir un clacque.

 

Elle a tout connu

Des misères du temps,

Toutes les couleurs,

Un drôle d’arc-en-ciel !

Et tous les jargons.

 

Elle en a aidé

Des gosses de la rue

Qui crevaient de faim

Et leur a payé

Souvent des casse-dalles.

 

Parfois dans sa tête,

Une idée curieuse

Soudain la surprend

Celle d’avoir un môme,

Va savoir pourquoi ?

 

Sans jamais quitter

Son bout de trottoir,

Elle a voyagé

Par procuration,

Dans le coeur des hommes.

 

Le regard des femmes

Au bras des maris

La méprise autant

Qu’il dit leur envie

D’un goût d’aventure.

 

Des ados sevrés

Meubleront leurs nuits

Et leur solitude

D’un livre d’images

Qu’on lit d’une main.

 

Madame Macadam

Exerce un métier,

A ce qu’il parait,

Le plus vieux du monde,

Toujours sans chômage.

 

L’académicien et le député,

L’Eminence aussi

La grimpent au bordel

Car le sexe est triste

Hors du savoir faire.

 

Le macho frustré

La traite de pute

Lui qui va parfois

Lui rendre visite

Dans l’anonymat.

 

                                            P.SELOS

                                      Paris, Juillet 2013

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article