Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nora entretenait la discussion, enjouée et d’une ironie mordante choquant Arthur. Tandis que Kahina observait tranquillement la rue. Robert avait déjà expliqué ce qu’était leur projet, au point où ils en étaient et Nora racontait l’histoire du numéro...

Pour Arthur, elle était toujours Kahina. Elle voulut ressentir en elle les étroits souvenirs des rapprochements affectifs qui avaient été les leurs. Tout son être était mou, informe, inapte, elle s’en voulut. Il fallait qu’elle s’ébroue, qu’elle...

Arthur vit cette fille au bout de la rue, elle s’avançait vers eux. Il trembla. Il rougit. Il prit garde contre le chien avec cinq atouts dont le petit à sauver. Kahina s’était engagée dans la rue. Il en était certain, elle ne passait jamais par...

Flammarion n'est pas poli Gallimard n'a pas voulu Balland en dépit de ses nombreuses qualités littéraires, Le Cherche midi à refusé Actes Sud , culs de babouins Au suivant Les chevaliers de Reine sont ivres de révoltes, de gloire parfois, de désespoir...

Il ne serait plus jamais ce petit garçon gentil et aimant, confiant, collant avaient dit certaines, ni celui qui attendait, ni celui qui se cherchait un modèle, il méprisait les formes viles de la politesse sociale, mais ne dédaignait pas d’y avoir recours,...

Arthur aussi était un peu comme cela, c’est humain, mais lui montait sur les toits, laissait parler les intéressés, ne décidait jamais seul, ne se trompait pas d’ennemi, n’avait pas d’ennemis pauvres, n’avait pas d’amis riches, n’avait jamais rien voulu...

Même chez les plus pauvres, là où l’on s’attendrait le plus à l’indignation face aux conditions désastreuses de survie imposées, à de la résistance, même là régnait en maître tous les oripeaux des différentes facettes du jeu de domination et soumission,...

L’avantage de cet aveu tardif fut que, tout le temps au moins de la confidence et des consolations, Dominique ne fut pas présente et ne put intervenir, l’omniprésence de son absence et la violence extrême de son refus implacable de le revoir ou d’échanger...

Cela avait été long, si long, elle avait du prendre et comprendre, arrêter de s'oublier, revenir à la petite fille orpheline, son père bien entendu était vivant, de l'autre côté de la grande mer, mais elle avait grandi sans lui, et cette réalité de toutes...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>