Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les incontournables

Chansons gratuites sur son site

       Les cons sont là

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

Romans pdf gratuits:

Kahina,

Destin majeur,

De l'autre côté de la rivière,

Ne peut être vendu

Assemblée

 

 

 

Possible n°9 Possible n°9

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

Il s’en rendait bien compte maintenant, il le faisait surtout pour passer le temps. Pour se désennuyer de cette longue attente. Attente de quoi ? Attente de qui ? Il attendait d’oublier les souvenirs de ses émois. On n’efface pas sa mémoire comme cela....

Chapitre 3 – Déambulations Plusieurs jours plus tard, dans le havre écaillé de sa chambre d’hôtel, la mémoire barbouillée d’impressions diffuses, à la recherche de son improbable sommeil de nuit, se tournant et s’agitant dans son lit, se posant mille...

De la trentaine d’associations expulsées l’hiver précédent du 116 rue des Pyrénées, bien peu s’étaient motivées dans la gestion de ce local. Chaque lundi soir, une quinzaine de personnes tentaient de faire le point du planning. Et aucune activité décidée...

Dominique se dulcifiait, soudainement bonne joueuse. Tu vas l’avoir celle-là, crois-tu ? Il y aura moins de couches de tissus à retirer, si tu veux sentir sa peau. Tu vas y arriver cette fois ? Tu ne la feras pas languir ? Si tu attends, tu attendras...

Je pense aux longueurs des minutes lorsqu'elles s'accumulent péniblement les unes aux autres pour former des heures, et des heures entières où l'on attend le plus patiemment possible l'arrivée d'un nouveau jour qui s'amoncellera aux jours passés, si lentement...

Les réunions suivantes eurent lieu dans les environs de l’école où il officiait. Les occupants rénovateurs repartaient sur d’autres projets et en attendant ils fermaient leurs portes, fortement désireux de ne plus jamais les rouvrir à la bande Alternative...

Cela fit un blanc. Les esprits échauffés s’interloquèrent puis un brouhaha fusa en diverses réparties inquiètes et vindicatives. Ah ça y est, c’est déjà l’organisation, buerh ! Mais pourquoi tu nous prends le chou, on n’arrête pas d’en parler et de se...

— J’ai envie de recommencer à militer, il faut que je bouge, on peut pas continuer à laisser faire le merdier sans rien dire. T’as bien raison, ouais, c’est ça qu’il faudrait, que tous on s’assemble, y en a marre de leurs conneries. Patrice comme d’habitude...

Quittant les marches de l’escalier de Libé, les yeux lui piquaient. C’était la cigarette ou bien le froid devenait vif et cisaillant ? Dominique n’avait jamais eu le temps, n’avait jamais été disponible, avait ri de sa déclaration, n’avait jamais appelé,...

Chapitre II – La rencontre L’hiver était passé vite, le froid également. Le printemps, les robes légères et les clins de soleil coquins tardaient à souffler le renouveau. Au cours de ces mois égrenés, Arthur et Patrice étaient devenus compagnons inséparables...

Elles allaient pouvoir prendre leur douche ensemble. Le frère de Danièle et Farid circulaient pour chercher leurs plans. Ils en avaient pour un bout, elles seraient tranquilles. Le regard mouillé et enfantin de Danièle lui apprit qu’elle venait de se...

Fernand venait de rentrer à Montreuil. Il tournait dans l’appartement trouvé par l’Huma comme un fauve en cage. Un fauve, c’est cela, un gentil fauve sans ses griffes. Il eut soudain envie de rugir, seul un faible gémissement rauque sortit de sa gorge,...

Le type l’apostropha : Dis, t’aurais pas une cigarette ? Bien sûr, tiens ! Ah, une goldmuche, la cigarette des prolos, ce n’est pas de refus, cimer ! Puis ils marchèrent côte à côte sans rien se dire, hésitants. Puis l’envie de brancher l’autre prit le...

D’autres restaient de longues périodes en silence. Puis tout à coup, en bloc, se livraient et disparaissaient. Un groupe de quatre personnes venait de s’asseoir à une table pour manger. Hop, plus le moment de rêver. Ne sont pas en retard ceux-là. Messieurs-dames....

Le mélange de ces odeurs avait imprimé sur le café une ambiance de salon de thé pour rombières désœuvrées. La fraîcheur de l’extrême jeunesse de Rosalie et de ses copines créait un contraste subtil et pervers. Le garçon de salle en blouse rouge s’approcha...

Ça allait mieux. L’air passait maintenant. Les fourmis lui parcouraient le bras, l’épaule, la moitié du cou, et jusqu’à la partie inférieure gauche du lobe cervical. Le sang recommençait à circuler lentement. C’est marrant cette histoire, pourvu que les...

A rapprocher du "suspect succes des insurrections qui viennent" la peur et la mise au pas, cela rappelle une époque pas si lointaine.....le capitalisme a toujours soutenu les guerres pour se développer toujours plus, ne l'oublions pas, et au détriment...