Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

10 juin 2013
Les censeurs masqués avec un flic dans leur tête de faux anars

Manipulateurs hors de nos vies !

 
Front Syndical de Classe

Ce samedi 8 juin, notre camarade Annie Lacroix-Riz, membre du conseil d’administration de notre organisation, a participé à une conférence au cinéma L’Univers, à Lille, dans le cadre d’un week-end consacré à l’anniversaire du Conseil National de la Résistance.

Un groupe anonyme, appuyé par le site Indymedia de Lille et s’intitulant "Conspis hors de nos vies ! des antifascistes de Lille" a tenté de faire annuler l’initiative par intimidation des organisateurs et en menaçant d’empêcher l’évènement !

L’opération a échoué et la réunion s’est tenue avec succès !

Nous tenons à exprimer notre indignation face à une telle entreprise et en appeler à la vigilance des démocrates et des authentiques anti-fascistes !

On peut légitimement être en désaccord avec les travaux historiques d’Annie Lacroix-Riz qui portent en particulier sur l’histoire politique, économique et sociale de la troisième République et de Vichy, le Vatican et le Reich ainsi que la stratégie des élites politiques et économiques françaises avant et après la seconde Guerre mondiale.

S’agissant de ces élites elle les accuse effectivement, documents à l’appui de complicité avec l’occupant et dans l’esprit de revanche de l’époque d’avoir choisi " plutôt Hitler que le Front populaire ".

Mais autre chose est la tentative d’imposer silence et ostracisme par l’intimidation et la calomnie, car dans tout cela où est l’accointance avec le fascisme ?

Et précisément tous ses travaux contribuent à dénoncer le fascisme et ses complices !

Mais cet épisode ne constitue pas un simple contresens et cette affaire a des précédents !


Depuis plusieurs années des groupes anonymes adossés souvent aux sites Indymedia dans la pure tradition des délateurs anonymes dressent des listes de militants et d’intellectuels qu’ils jugent non-conformes et dont ils s’efforcent d’interdire l’expression.

Cela fut le cas de Michel Collon, le militant communiste belge dénonciateur inlassable des guerres impérialistes et des "médiamensonges" qui accompagnent ces interventions et dont ils ont réussi à faire annuler une des conférences prévue à la Bourse du travail de Paris en novembre 2011 ayant pour sujet l’intervention française en Lybie.

A plusieurs reprises également les mêmes sont intervenus pour faire interdire, menaces physiques à l’appui des conférences et initiatves publiques (salon du livre de Grigny) de Viktor Dedaj et Maxime Vivas, animateurs du site "Grand Soir" (1).

D’autres cibles ont fait l’objet des mêmes menaces et des mêmes anathèmes.

Les mêmes accusations étant prononcées : "confusionnisme", "conspirationisme", voire "antisémitisme".

L’objectif final étant d’interdire l’expression publique desdites cibles.

Les cibles étant donc fréquemment des militants et des intellectuels le plus souvent déjà soumis à la censure médiatique dominante, animateurs de publications ou de sites alternatifs antisystème, antifascistes et anticapitalistes.

L’action des "anti conspis" venant en quelque sorte compléter la censure officielle afin que la pensée unique règne enfin sans partage et sans l’ombre d’une contestation possible.

Et l’anonymat dont se couvrent ces "anti conspis" est donc suspect quant au réel objectif poursuivi, la dénonciation du fascisme étant utilisée comme couverture et comme moyen de tromper d’authentiques militants engagés dans la lutte contre la montée des idées racistes et des discriminations en tout genre !

La vigilance s’impose donc contre ce type d’entreprise et nous avons bien l’intention de poursuivre notre action de type syndical fondée sur la fidélité aux principes de lutte de classes seuls susceptibles de rassembler travailleurs et démocrates affrontés à la plus grave crise que le capitalisme ait connu !

Afin que les tentatives de division ne l’emportent pas et que se déploie un mouvement de masse et de résistance pour une issue démocratique et révolutionnaire à cette crise !

Le Front Syndical de Classe

(1) Note du GS. Maxime Vivas a eu droit à "Pas de fachos dans nos quartiers ! Pas de quartier pour les fachos ". Quant à Viktor Dedaj, les organisateurs d’une rencontre avec lui à Paris ont dû l’annuler devant des menaces anonymes et virulentes. Le point de départ a été un article d’Ornella Guyet sur le site "tendance anar" (sic) Article 11.


Pour information complémentaire, mentionnons que dans la série de conférences auxquelles Annie Lacroix-Riz participe elle était récemment(18-19 mai) invitée par le réseau "Citoyens résistants d’Hier et d’Aujourd’hui" aux Glières.

Avec l’affiche suivante :

Lutter contre la montée
De l’extrême droite,
Notamment dans le
Mouvement ouvrier

Animée par T. Leclere,
Journaliste
Avec A Corbière, écrivain
Chargé de la lutte contre
L’extrême droite au PG,
A. Lacroix-Riz, historienne,
JP Ravaux, président de VISA
(Vigilances Initiatives Syndicales
Antifascistes)

Commenter cet article