Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

Scan-1-copie-1.jpeg

Avec leur suffisance et leurs idéologies des puissances nous pouvons être surs sans aucune recherche ni aucun débat que nos survivants auront la modernité ET la bougie. (Christian Hivert)

 

 

 

 

 

Ethique et politique de la coexistence dans la société de l’information.


Séminaire interdisciplinaire organisé par :

 

le groupe de recherche « Ethique, Technologies, Organisations, Société » (ETOS) de l’Institut TELECOM / TEM Research

 

le Centre de recherche Sens, Ethique, Société (CERSES),

 

UMR 8137, CNRS-Université de Paris Descartes en partenariat avec

 

la New York University / NYU in France Année 2010-2011

 

Séminaire ouvert aux doctorant(e)s et Masters Recherches

 

de l’Université de Paris Descartes,

 

des écoles de l’Institut Télécom (dont Télécom ParisTech, Télécom Ecole de Management) et de

 

la New York University

 

Responsables scientifiques :

 

Pierre-Antoine Chardel (ETOS-CERSES),

 

Jan Spurk (CERSES),

 

Cédric Gossart (ETOS),

 

Bernard Reber (CERSES)

 

Présentation du séminaire

 

Dans la continuité de nos séances de l’année passée et de notre journée d’études du 23 novembre 2010, nous reviendrons sur le fait que si la question des bouleversements que font subir nos modes de production et de consommation à l’environnement tient une place de plus en plus importante dans l’opinion publique, la montée des préoccupations environnementales ne suffit pas à faire accepter l’ensemble des engagements nécessaires à une modification de ce processus.

 

S’il paraît difficile de mettre en œuvre des politiques efficaces tout en souhaitant poursuivre le développement actuel basé sur le modèle de développement des pays les plus riches, il est pourtant nécessaire de repenser nos modes de coexistence dans des sociétés largement dominées par le consumérisme.

 

Il convient en ce sens de dégager les éléments d’une écologie sociale afin d’examiner les dimensions éthiques et politiques qui surgissent dès lors que nous formulons l’ambition de reconsidérer notre relation à l’environnement sans que soit pour autant négligé le souci d’une bonne coexistence dans des sociétés qui entendent demeurer attachées à des valeurs démocratiques.

 

Un tel examen semble d’autant plus nécessaire à l’heure où la réponse des pouvoirs publics au risque environnemental consiste souvent, soit à provoquer plus d’angoisse (ou de peur) que d’évaluation réfléchie, soit à prendre des mesures en termes de normalisation, voire de contrôle des comportements individuels, en laissant finalement très peu de place à la concertation collective.

 

Nous entendrons notamment analyser la mise en forme des informations sur l’état de ces questions environnementales par le biais de technologies communicationnelles de plus en plus sophistiquées. Nous reviendrons sur l’analyse des médiations technologiques qui sont censées supporter ces expériences participatives, telles qu’elles ont pu être initialement théorisées par le fondateur de l’écologie sociale, l’essayiste américain Murray Bookchin (1921 – 2006).

 

Nous pourrons observer comment aujourd’hui la perception des risques environnementaux par l’opinion publique peut différer des calculs scientifiques et apparaît alors comme un élément déterminant dans la compréhension et l’appréhension des débats environnementaux. Il nous faudra alors imaginer le traitement de ces deux perceptions, tout en maintenant quand il y a lieu les controverses internes aux évaluations scientifiques des risques.

 

Programme des séances

 

Jeudi 24 février 2011 (17h à 19h30 NYU, salle 6)

 

« L’analyse des discours médiatiques : expressionnisme d’un imaginaire de la peur - le changement et les aléas climatiques ».

 

Valérie BRUNETIERE, linguiste, maître de conférences à l’Université Paris Descartes et chercheuse associée au CERSES (CNRS / Université de Paris Descartes).

 

« L’expertise des risques technologiques : Une approche critique ».

 

Bregham DALGLIESH, philosophe, professeur à Chuo University, Faculty of Policy and Cultural Studies (Tokyo) et membre associé à l’équipe de recherche ETOS, Institut Télécom / TEM Research.

 

Jeudi 10 mars 2011 (NYU, salle 6)

 

« Un "double bind" majeur dans les sociétés libérales : "libération des passions" et contrôle direct des corps ».

 

Dany-Robert DUFOUR, philosophe, professeur à l’Université de Paris VIII Vincennes / Saint-Denis et ancien directeur de programme au Collège International de Philosophie.

 

Jeudi 21 avril 2011 (17h à 19h30 IT, salle B603)

 

« La balkanisation du web ».

 

Jean-Philippe COINTET, docteur en sciences sociales de l’Ecole Polytechnique, chercheur à l’INRA au sein de l’unité SenS (Sciences en Société)

 

Tommaso VENTURINI, maître de conférences et coordinateur scientifique du Médialab de Sciences Po – Paris.

 

Jeudi 19 mai 2011 (17h à 19h30 NYU, salle 6)

 

« Agir dans des écologies informationnelles denses. Quelques questions de recherche ».

 

Christian LICOPPE, sociologue, professeur et directeur du Digital Life Lab à l’Institut Télécom / Télécom ParisTech.

 

« Eléments pour un débat autour du taux d’escompte social et du prix du carbone ».

 

Stéphane ZUBER, économiste, docteur de la Toulouse School of Economics, chercheur à l’Université Catholique de Louvain.

 

Jeudi 16 juin 2011 (17h30 à 20h NYU, salle 6)

 

« L’écologie politique est-elle soluble dans la modernité ? Autour du "retour à la bougie" ».

 

Fabrice FLIPO, philosophe, maître de conférences et membre de l’équipe de recherche ETOS à l’Institut Télécom / TEM Research.

 

« Effacer la conflictualité : la formule ’développement durable’ ».

 

Alice KRIEG-PLANQUE, linguiste, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC, département de Communication politique et publique) et membre du CEDITEC (EA 3119).

 

Jeudi 23 juin 2011 (17h à 19h30 IT, salle B603)

 

« Ecologie et politique ». Corine PELLUCHON, philosophe, maître de conférences (HDR) à l’université de Poitiers et chercheuse associée au CERSES (CNRS – Université de Paris Descartes).

 

« Après le déluge : Katrina et l’incohérence des Etats-Unis ».

 

Nicholas MIRZOEFF, professeur à la New York University, Department of Media, Culture and Communication

 

Conclusion et discussion de clôture du séminaire par Pierre-Antoine Chardel, Cédric Gossart, Bernard Reber et Jan Spurk .

 

Contact et renseignements :

 

pierre-antoine.chardel@institut-telecom.fr ou

bernard.reber@paris-descartes.fr

 

Post-scriptum :

Les séances du 24/02, du 19/05 auront lieu de 17h à 19h30,

la séance du 16/06 aura lieu de 17h30 à 20h,

à la New York University in France, 56 rue de Passy, 75016, Paris (métro : Passy, ligne 6). :

http://213.41.253.50/nyuparis/

Les séances du 21/04 et du 23/06 auront lieu de 17h à 19h30

à l’Institut Télécom, 46 rue Barrault, 75013, Paris (métro : Corvisart, ligne 6) :

www.institut-telecom.fr

Commenter cet article