Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

aneNOUVELLE CUISINE

Mânes de Curnonsky et Brillat-Savarin

Que sur l’autel du feu j’honore chaque jour

Délivrez-nous de ceux qui prennent les cuisines

Pour des laboratoires !

Les tenants de l’azote et du moléculaire,

Porteurs du chapeau noir des tristes  Diafoirus

Collecteurs en montagne de simples et de mousses

Inconnues au jardin mais préférées des ours.

Vous qui nous concoctez d’esthétiques assiettes

Où le filet de sauce a des airs de pissette

Dont mon chien prévoyant chaque soir se déleste.

Avant de remonter dans mon appartement.

Quoi de plus novateur que cet assassinat

D’un beau foie de canard saupoudré de cannelle

Et bien « marmeladé »  

Au point qu’on se demande en se mettant à table

S’il est du plus haut chic de servir le dessert

Avant le plat du jour suivit par les hors-d’œuvre.

Il parait que la mode est aux saveurs du monde ;

C’est ainsi que l’on sert de la daube au gingembre,

Et du rutabaga confit au caramel.

Par chance, en quantité, on ignore la louche

Et les plats successifs ne sont que mises en bouche

Seule votre addition se montre généreuse.

Ces nouveaux cuisiniers font le lit des fastfoods

C’est aussi immangeable mais c’est moins prétentieux.

Quant à moi,

Partisan des ragoûts et de la poule au pot,

Je reste à mes fourneaux.

                                                                                                             P.SELOS

                                                                                                    Paris, Octobre 2012

           

Commenter cet article