Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

4121.jpgNOUVELLE ANNÉE

 

L’Année nouvelle

Est déjà vieille !

Les précédentes

Ont bien failli me débarquer.

 

Quand le moment sera venu

Je serai parmi les millions

Un de ceux qui quittent la terre

Pour aussi tôt y retourner.

 

Je n’attends pas qu’elle en finisse,

Cette putain de vie qui passe

Son temps à me jouer des tours.

À chaque instant qu’elle me fait grâce.

 

C’est une grande escamoteuse

Et je finirai par la croire

Car elle me laisse l’illusion

Que je maîtrise mon destin.

 

Au jeu du « quatre-cents-vingt- et-un »

Elle a pipé mes dés d’avance

Et je ne saurai que trop tard

Le jour de l’ultime lancé.

 

Mektoub ! Le sort en est jeté !

Venez donc boire à ma santé !

Tant que j’aime encor, que je rêve

Et que j’écris à m’en saouler.

 

Dans le cocktail qu’on m’a servit

Au comptoir du « Bar de la Chance »

Il n’y avait pas trop d’amertume

Qu’adoucissait un goût d’orange.

 

A contrario de pauvres diables

Nés sous une mauvaise étoile

Témoins vivants de l’injustice

Qui frappe toujours au hasard.

 

C’est ainsi que des météores

Débris laissés par des comètes

S’écrasent sur notre planète

En des endroits non définis.

 

Et moi, je continue ma course

Jusques à quand ?

        P.SELOS

   Paris, le 20 Décembre 2013

Commenter cet article