Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

images-2-copie-1.jpg

 

LUNE


Ils ont posé leurs gros pieds sur la Lune ;


Personne !


Par chance, ils n’auront pas


A détruire comme ailleurs


De culture autochtone.


Sur terre, les derniers primitifs


N’ont jamais entendu parler de cette histoire.


Ils pourront continuer, en regardant le ciel,


A rêver.


Pour moi, on a commis un acte sacrilège,


Monsieur de Bergerac n’était qu’un grand menteur.


Où loger maintenant la part d’imaginaire


Qui habitait la nuit ?


A qui le tour, bientôt ?


Mars aux petits hommes verts


Ne fera plus la une.


Terminé la saga des survols de soucoupes !


Les enjeux financiers et les progrès techniques


Ont gagné.

 


 


Ils ont posé leurs gros pieds sur la lune


Et je n’y vois plus rien qu’un clair de paillasson !

 

                                                                                              P.SELOS

                                          Paris, Octobre 2012

Commenter cet article