Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

cervordi Un malfaiteur de l’humanité : Philippe Marlière et les aliens de demain

mercredi 27 février 2013 par John Kaltenbrunner


Lorsque l’on s’intéresse à l’histoire des sciences, on tombe souvent sur des individus conformes au type du "savant fou", du scientifique cruel, possédé d’orgueil, de volonté de puissance, d’ambition ou de cupidité ; ou des quatre à la fois. Un grand savant, méchant homme, est une terrible chose. Voyez, parmi des milliers d’exemples, John Von Neuman, l’auteur de la théorie des jeux, artisan du Plan Manhattan et de la bombe à hydrogène.

 

Ou Ken Alibekov, le biologiste criminel qui s’ingéniait à rendre plus efficace le virus de la variole, pour le compte de l’Union soviétique, avant de vendre ses talents aux Etats-Unis. Ou encore Jose Delgado, ce neurophysicien espagnol oeuvrant à une "société psychocivilisée" grâce à des implants cérébraux destinés au contrôle des populations. On pourrait en faire des dictionnaires.


Au début, quand on rencontre un de ces personnages, on tressaille, on croit à une exception. Avec la répétition, on s’aperçoit du contraire : c’est le bienfaiteur de l’humanité qui est l’exception, l’humble chercheur humain, dévoué et désintéressé - parmi la foule des tâcherons laborieux et indifférents.

 

Vous en connaissez beaucoup, au CEA, au MIT, chez Monsanto, Novartis, IBM, ou à la tête de leur start up ? ... Oui, hein, pas de quoi remplir un calepin.


C’est que dans le langage inversé de l’idéologie, le "bon savant", le "bienfaiteur de l’humanité", est le manteau dont se couvre l’inhumaine masse des entrepreneurs et criminels scientifiques. Ils ne mentent pas à moitié - ce serait maladroit. Ils mentent absolument, afin de boucher toute faille par où la vérité pourrait se faire jour.


Nous vous avons parlé des malfaiteurs de Minatec et des nanotechnologies, de Clinatec et des neurotechnologies. Cette fois, nous vous parlons de Philippe Marlière, un malfaiteur de Genopole, du CEA, de moult start up et de la biologie de synthèse.


Découvrons ce promoteur de la "démiurgie génétique" et de la "biodiversité artificielle" dans ce texte de John Kaltenbrunner.


(Pour lire le texte, cliquer sur l’icône ci-dessous.)


***

Lire aussi sur ce sujet :


- Innovation scientifreak : la biologie de synthèse
- Aujourd’hui le nanomonde n°18 - Spécial biologie de synthèse
- Aujourd’hui le nanomonde n°19 - Biologie de synthèse et acceptabilité



Marlière
Version prête à circuler
130.7 ko

Commenter cet article

LOUANCHI 12/03/2013 16:52


HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


 


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


 


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012
sur radio-alpes.net