Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

Pourquoi l’Europe a fait cela à Evo et pas à un autre président ?

 


Miguel Angel Perez Pirela

Le colonialisme a de longs bras. Il a été capable de perdurer pendant des siècles. J’ai du mal a croire que deux cents ans après, les Européens n’acceptent toujours pas les défaites colossales que les Haïtiens ont infligé aux Français, et les Boliviens et les Vénézuéliens aux Espagnols.

 


La pression des Etats-Unis a sans aucun doute joué un rôle fondamental dans l’humiliation qu’ils ont voulu faire à Evo Morales. Mais les Européens n’auraient jamais provoqué cet outrage s’il ne s’était pas agi du premier président indigène de notre continent.

 


Qu’Evo Morales gouverne la Bolivie est reçu comme une gifle pour la bonne morale du Nord.

 


Nous sommes donc face à un acte de racisme sans précédent. Un racisme qui passe outre les lois internationales que les Européens utilisent par ailleurs comme excuse pour bombarder les peuples.

 


Mettre en danger de mort de façon si grotesque et éhontée un président Sud-américain nous évoque les massacres, les violations et les humiliations auxquelles fut soumise notre Amérique Latine par les Européens.

 


Que faire alors ?

 


Tout d’abord, reconnaitre l’importance des processus d’union de notre Amérique et ne pas oublier que l’unique possibilité que nous ayons, nous, noirs, indiens, métis et blancs du Sud du monde pour ne pas revenir aux temps de la colonie est de nous unir face a l’Européen bien-pensant et mal-agissant.

 


La réunion en urgence d’UNASUR* a servi à faire comprendre à l’Europe que si son intégration à l’Union Européen est économique, la notre est éthique et politique. Sans aucun esprit chauviniste je peux affirmer qu’aujourd’hui sans aucun doute, quand un pays d’Amérique du Sud est offensé, ils le sont tous.

 


Si Evo Morales est le caillou dans la chaussure du colonialisme Européen alors, continuons à jeter des cailloux contre les vitres illuminées et hypocrites du Nord. Et avec Benedetti je dis : le Sud aussi existe.

 


Et qu’ils ramassent les débris de verre.

 


Miguel Angel Perez Pirela

 


Traduit de l’espagnol par Irisinda. http://www.aporrea.org/tiburon/a169563.html

*UNASUR : Union des Nations Sud Américaines

URL de cet article 21367

Commenter cet article