Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

Entretien Hivert1LE SECATEUR

 

Depuis le Concordat la liberté recule,

Et si les culs-bénits ne sont plus espagnols

Notre laïcité a perdu ses émules,

La France ne sait plus chanter  la carmagnole.

 

Voici le grand retour de la Sainte Calotte.

Les mitres qui se font donneuses de leçons

Prétendent régenter le fond de nos culottes

En prenant du plaisir chez les petits garçons.

 

Le Vatican fait loi dans notre république

Et pour avoir des voix, l’Assemblée Nationale

Ecoute pieusement l’Eglise Catholique

Au non du consensus et de la paix sociale.

 

Chantres de l’abstinence que prêche leur pontife

Dispersons  ces corbeaux à coup de pieds au cul !

Les ennemis jurés de nos préservatifs,

Croyant que SIDA est voulu par Jésus.

 

Lui qui vira du temple à coup de ceinturons

Les marchands de gri-gri exploiteur de la foi

Il doit se demander en voyant tous ces cons

Si ça valait la peine d’avoir porté sa croix.

 

                                                                                     P.SELOS

                                                                         Paris, Novembre 2012

 

Commenter cet article