Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert


Le génocide du Rwanda - 1994

Conférence : Les clefs de compréhension du génocide des Tutsi (JP Chrétien, M. Kabanda)

4 octobre 2013 à 19h30 - Chapelle de Mussonville (Begles)
24 septembre 2013

D’avril à juillet 1994, est perpétré le troisième génocide du XXe siècle : celui des Tutsi du Rwanda. Selon l’ONU, au moins 800 000 personnes y ont trouvé la mort en trois mois. A ce programme d’extermination des Tutsi se sont ajoutés des massacres de Hutu qui s’opposaient à cette horreur.

En même temps qu’il s’apprête à commémorer le 20ème anniversaire de cette crise majeure, le monde s’interroge sur les raisons de la faillite éthique et politique qui l’a rendue possible. Pour nous, il va être aussi l’occasion de nous interroger sur l’attitude de notre pays à cette époque.

Vingt ans après, que savons-nous et comment comprendre une telle logique de mort ?


Agenda

Vendredi 4 octobre 19:30-23:00 | Chapelle de Mussonville à Bègles

Conférence : Les clefs de compréhension du génocide des Tutsi (JP Chrétien, M. Kabanda)

Il ne s’agit pas d’une fatalité ethnographique, mais d’une tragédie de notre temps jouée sur le mode d’un « travail » délibérément organisé par une classe politique suivant des méthodes modernes.

Quels calculs et quelle idéologie peuvent expliquer la haine qui a déchiré une vieille nation africaine ? Quelle propagande a pu construire une image du Tutsi, (le voisin, le collègue, le parent même) pour en faire la victime désignée (homme, femme, enfant) des violences les plus atroces et transformer des citoyens ordinaires en meurtriers de la pire espèce ?

Autant de questions auxquelles les historiens Marcel Kabanda et Jean-Pierre Chretien, spécialistes de la région, chercheront à répondre.

Conférence de Jean-Pierre Chretien et Marcel Kabanda

Cette conférence à deux voix sera ponctuée de pauses littéraires et suivie d’un débat :

1) le génocide des Tutsi, une logique d’extermination : les faits et les acteurs.
2) le produit d’une propagande et l’héritage d’une idéologie de races
3) un projet politique extrémiste : le « hutu power » et le bouc émissaire tutsi
4) l’inaction internationale : aveuglement ou complicités ? prolongements négationnistes.

Jean-Pierre Chretien et Marcel Kabanda sont historiens, membres du centre d’études des mondes africains (cemaf, cnrs-université de Paris 1). Ils ont été témoins experts auprès du Tribunal Pénal International d’Arusha pour le procès des médias. Ils sont coauteurs de Rwanda, les médias du génocide (Karthala, 1995) et de Rwanda. racisme et génocide (Belin 2013).

JPEG - 76.8 ko

• Jean-Pierre Chretien, qui travaille sur cette région d’Afrique depuis un demi-siècle, est directeur de recherches émérite au CNRS, associé au laboratoire des Afriques en mouvement (LAM, cnrs-iep Bordeaux).
• Marcel Kabanda est président de l’association Ibuka-France qui représente les victimes du génocide.
• Alain Ricard, directeur de recherches au CNRS, membre du LAM, sera l’animateur de la soirée.

Invités

• Bruce Clarke, artiste, plasticien et militant politique. il est à l’initiative du projet artistique et mémoriel « les hommes de- bout ». pour la ville de Bègles, l’artiste Bruce Clarke installe une peinture dans la ville, mémorial pour les 20èmes cérémonies de commémoration du génocide des Tutsi du Rwanda en 2014.
• Adélaïde Mukantabana, présidente de l’Association Cauri.


Remerciements aux comédiens et musiciens :
Anna-Maria Venegas, Limengo Benano Melly et Ewa Tohinnou


Date : 4 octobre 2013 à 19h30


Lieu : Chapelle de Mussonville
Parc de mussonville rue Alexis Labro

Bus Liane 15, Corol 34, Citéis 43 (arrêt Kosma)

Commenter cet article