Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

Barricade-Nicolas-Edouard-Gabe.jpgL’ECRAN.

 

L’écran, c’est la barrière entre les autres et moi,

C’est la grande illusion qui fait croire au réel

Quand il n’existe pas.

 

L’univers aplati des enfants schizophrènes ;

Un lien qui n’en est pas, image aseptisée

Contraire à l’empathie.

 

Une part de la vie cesse d’être vécue,

La rencontre amoureuse est banale démarche,

La fin du coup de foudre.

 

Celui qu’on appelait autrefois son prochain

N’est plus qu’une abstraction au sens inconcevable,

Il est immatériel.

 

Ne vous étonnez pas si l’être qui va naître,

Environné très tôt par ce réseau virtuel,

Reste en marge du temps.

 

Je vois bientôt venir, si nous n’y prenons garde,

L’homme nouveau mutant et lobotomisé,

Pour « Le Meilleur des Mondes »

 

Je ne suis pas le seul à jouer les Cassandre

À crier « casse-cou » aux apprentis sorciers

Mais c’est peine perdue !

 

« L’universelle araigne » étend toujours sa toile

Engluant patiemment dans un vaste cocon

L’humanité passive.

 

Pour seule échappatoire, il ne restera plus

À ceux qui vont nous suivre, en guise de bonheur,

Que la consommation.

 

C’est toujours de cela que se finit l’histoire

Des civilisations qu’on disait éternelles

La prochaine est pour quand ?

 

               P.SELOS

         Paris, le 9 Mars 2014

 

Commenter cet article