Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

ArthurJ’AI TANT REçU DES AUTRES.

 

J’ai tant reçu des autres alors qu’ils n’avaient rien,

Rien que le minimum ;

Si peu que vous n’auriez pas la force de vivre

Avec ses moyens-là,

Habitués que vous êtes au trop plein d’abondance.

C’est par eux que je sais la vraie valeur des choses

Et que c’est la façon de donner

Qui fait tout.

Un sourire, un regard,

Un repas partagé,

Un toît pour une nuit,

Un cadeau dont le prix est en monnaie d’amour.

Le poison de l’ego n’assèche plus mon âme.

Ils m’ont appris le don pour le simple plaisir,

Libre des convenances.

Le chez moi où je vis est un grand livre ouvert ;

Le moindre des objets y parle de rencontre

Et si tu viens me voir

Tu ne t’y sentiras pas longtemps étranger.

 

J’ai tant reçu des autres alors qu’ils n’avaient rien.

 

                                                              P.SELOS

                                                   Paris, décembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article