Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

0.jpgArthur était parti vite avec son mal de cheveux, laissant Virginie se dépatouiller avec sa banderole et son orthographe, il en avait juste réglé la dimension, les plasticiens du deuxième étage fournissaient, à profusion, tissus de récupération et peintures acryliques de couleurs diverses, issues de fins de chantier de bâtiment.

Pour cette fois ci, il fallait que la banderole installée au somment du bâtiment Beaubourg puisse être vue correctement de loin et d’en bas, il lui fallait donc une très grande ampleur. La grande pièce de répétition et de sport du deuxième étage avait été réquisitionnée pour l’occasion, les glandus des après-midis n’étaient pas encore là.

Virginie se moquait bien d’avoir à agir seule, parfois même elle préférait. Elle suivait toute la troupe des Béruriers Noirs en tournée plus ou moins lointaine déjà. La notoriété des uns fournissait le mythe des autres ; dans la France profonde des jeunes en recherche et devenir rêvaient aux Skins des Halles et aux Autonomes d’USINE.

Et tels des malfaiteurs assemblés en bande suite à une injustice féodale, ils soupesaient l’équité d’un partage de butin encore hypothétique. Personne n’était véritablement rétribué alors que tous avaient plus ou moins un rôle établi, il y avait les roadies, quelqu’un pour le son, même si c’était sommaire c’était du travail, souvent gratuit.

Toute une petite troupe se rassemblait autour de ce groupe en passe de devenir un groupe phare ; ses cassettes piratées dans les rares concerts précédant l’épopée tournaient jusqu’à l’usure sur des magnétophones à bande et à piles, le plancher en bois résonnait de leurs hommages à tous les décalés, Skins et autres indiens du monde :

Nous sommes les rebelles

Nous marchons libres dans la rue

La jungle nous appelle

Rassemblons toutes nos tribus

Rejoins notre raya

 

Nous ne sommes pas des soldats

Ici y a pas de chefs

Tous dans les mêmes galères

Nous vivons comme en Afrique

Au rythme de nos musiques

La jungle nous appelle

Pour une vie nouvelle

Nous rejetons le système

Et les prisons nous attendent

 

Nous sommes les rebelles

Nous ne nous laisserons pas prendre

Nous sommes les rois de la fête

Nous sommes les rebelles

Sauvages et fiers de l’être

Nous sommes les rebelles

 

Et toi le déserteur

Rejoins notre raya

Et toi le renégat

Rejoins notre raya

Et toi qui est squatteur

Rejoins notre raya

Et toi qui crie basta

Rejoins notre raya

Et toi le gladiateur

Rejoins notre raya

Et toi le déserteur

Rejoins notre raya

 

Commenter cet article