Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

corpsEN PLEIN HIVER

 

Que peut-on faire en plein hiver

Dans le pays de l’abondance?

Partager en bas d’une piste

Un chocolat avec ses mômes

Dans un faux chalet en béton

Entre citadins-montagnards.

 

On peut se retrouver un soir

Serrés autour d’une raclette

Où d’une fondue et ses gages,

Un peu grisés par l’Apremont

En parka et en après-skis.

 

Récupérer un bout d’enfance

Et bâtir un bonhomme de neige

Pour le plaisir de le détruire

En commençant par le chapeau

La pipe et le nez en carotte.

 

Transmuter le haut d’un alpage

En mine d’or à ciel ouvert

En plantant des remonte-pentes

Pour le bonheur des hôteliers

Et des plâtriers en tous genres.

 

Je crois n’avoir rien oublié

Dans la blancheur du paysage,

La visite d’une fruitière

Et l’odeur sûre du fromage. 

Ah ! Si ! Qu’on peut mourir de froid.

 

                                                                            P.SELOS

                                                                    Paris, Janvier 2013

 

 

Commenter cet article