Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

images-copie-11.jpgDÉLÉGATION.

 

Il délègue à des autres

Le soin de sa santé.

Et confie son destin

À la démocratie.

 

À son parlementaire

Il fait un chèque en blanc

Pour qu’il le représente.

Entre deux élections,
Ce n’est pas contraignant.

 

Du côté charité

Des organisations dont c’est la profession

Le font très bien pour lui.

De temps en temps il signe,

Car ça  n’engage pas,

Des pétitions qui sont pour ou contre

Ou pour rien.

 

Quant aux grandes idées

Il préfère s’abstenir.

D’ailleurs il n’en a pas,

Il les laisse aux penseurs,

Tout cela le dépasse.

 

Achetant  le Goncourt

Il le trouve excellent

Ou bien assez médiocre

Quand on en parle à table

Dans les dîners en ville.

 

Il ne les ouvre pas.

Il lui suffit de lire un dos de couverture,

De citer un critique

Dans le vent du moment

Et de les mettre en vue

Dans sa bibliothèque.

 

On ne peut en conclure,

À la fin du portrait

Que par ce codicille

Sans aucune équivoque :

 

« C’est un homme de bien

Mais il n’existe pas. »

         P.SELOS

   Paris, le 10 Décembre 2013

 

Commenter cet article