Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

Lundi 28 juin 2013 à 19 heures

Conférence-débat : Génocide à Bisesero - derniers secrets de la France au Rwanda ?

Maison de l’Afrique, 7 rue des Carmes, 75005 Paris
18 juin 2013
 

Génocide à Bisesero. Derniers secrets de la France au Rwanda ?


Bruno Boudiguet présente les grandes lignes d’un livre à paraître en septembre, ’’Génocide à Bisesero. Derniers secrets de la France au Rwanda ?’’ suivi d’un débat animé par Michel Sitbon, des éditions L’Esprit frappeur.

 

Bisesero, 13 mai 1994. C’était le plus grand et le dernier massacre de masse du génocide perpétré contre les Tutsis du Rwanda. Très peu documenté, le ghetto de Varsovie rwandais est passé inaperçu, laissant dans l’oubli ses 40 000 morts et ses 800 rescapés.


Sur les traces du journaliste Serge Farnel, ayant mis à jour la participation active et déterminante d’une trentaine de soldats français au cours de ce massacre, Bruno Boudiguet a poursuivi l’enquête, avec de nouveaux recoupements et éléments à charge, totalisant plus de 50 témoins, 4 ans d’enquête, 100 heures de rushes, tout en faisant face à différents questionnements :

Pourquoi la présence des Blancs tirant à l’arme lourde n’est-elle documentée que quinze ans après les faits ?


En quoi peut-on dire que ces Blancs étaient des Français ?


Quel était le but de cette ’’black op’’, cette opération noire vraisemblablement commanditée par l’Elysée ?


Comment s’est-elle articulée avec l’opération Turquoise, qui arrive six semaines plus tard avec un objectif soi-disant humanitaire ?

Il aura fallu remettre à plat l’histoire du génocide à Bisesero, ainsi que le modus operandi de cette gigantesque opération militaire, la plus lâche qui soit, au cours de laquelle armes lourdes, mitraillettes, lance-grenades, gourdins et machettes ont été employés contre hommes, femmes et enfants sans défense par des milliers de génocidaires.


Bruno Boudiguet présente les grandes lignes d’un livre à paraître en septembre, ’’Génocide à Bisesero. Derniers secrets de la France au Rwanda ?’’ suivi d’un débat animé par Michel Sitbon, des éditions L’Esprit frappeur.


La Maison de l’Afrique
7 rue des Carmes, 75005 Paris

métro Maubert-Mutualité (ligne 10)


Commenter cet article