Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

kradUn quart d'heure plus tard, muni des croissants adéquats, il sirotait un café chez Marcel et Patrice vasouillait en plein réveil. Un pétard au bec Marcel était sceptique et amusé par l'exaltation d'Arthur.

   N'oublie pas les nerfs de bœufs au petit matin, petit malin comme à Bagnolet.

   Non, Marcel, là c'est beaucoup plus grand que Bagnolet, et nous sommes plus nombreux, c'est géant ! C'est une usine en bon état, huit cent mètres carrés minimum !

   Ho là là ! Tu me fais rêver !  Ce n'est pas possible, c'est trop beau ! Si vous y arrivez, c'est génial ! Je n'y crois pas, c'est un conte de fée, vous n'avez pas la baguette magique, elle est où ta baguette magique ?

   La force c'est le nombre, ils ne t'ont pas appris cela les camarades de l'Huma !

   Laisses tomber mes camarades de l'Huma, occupes toi des tiens, tu verras bien !

   Et toi ça ne t'intéresserait pas de participer à ce coup là ?

   Non  tu ne vas pas m'embarquer dans un truc qui n'existe pas encore ! Quand vous aurez pris le pouvoir, je veux bien vous éclairer de mes conseils, ministre à vie pas moins, tu connais nos pratiques, non ? En plus les camarades du Parti, ils n'arrêtent pas de me tanner pour que j'anime la cellule de la cité. S'ils croient que j'ai le temps, mon travail militant je le fais déjà à l'Huma, ça suffit, après il faut que j'ai du temps pour moi, pour écrire, pour être chez moi, tranquille, l'Autonomie est partout. Tu sais quand j'habitais dans le foyer de jeunes travailleurs de la rue de Tlemcen, je connaissais Momo le frère de tes deux sœurs, de Nora et Reine, avec ses jeans volés et ses combines, je venais d'arriver en France, en direct de la Martinique, je me sentais seul, j'étais toujours dans les bouquins au squat. Les gars, ils étaient toujours à monter un coup, moi, on savait que je n'étais pas doué, c'est tout juste si on me demandait de faire le pet, et là, c'est les jeunes communistes qui sont venus me parler en Premier, dans la rue, je partageais leur avis, et ça m'a fait un bien fou, j'ai pris ma carte. Depuis je travaille à l'Huma, c'est ma manière de militer à l'intérieur du parti, les choses changent, regarde Juquin, et il y en a d'autres, on ne peut être partout,  je suis avec vous bien sûr, je souhaite que vous réussissiez ! C'est bon, c'est bon, ne te fâche pas,  tu passeras nous voir ?

Arthur s'allongea un moment, la tête emplie du pétard et de ses espoirs. La porte s'ouvrait à nouveau devant lui. Michèle ou Marcel l'hébergeraient le temps des préparatifs. Il ne leur faudrait pas plus d'une semaine pour rassembler tout le monde. Tout était prêt, il n'y avait rien à casser, juste occuper et s’occuper.

Il lui fallait passer quelque coup de téléphone pour que tous soient là ce soir. Ils visiteraient l'endroit à la lueur des lampes de poches. Il n'y avait que cinq stations de métro entre les deux locaux. La réunion d'ouverture aurait lieu sur place. Régler les derniers détails pour l'occupation, être discrets.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article