Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

corpsNon aux expulsions locatives des familles et personnes en difficultés économique et sociale! (PCF/FdG 31)

Ce 15 mars voit la fin de la trêve hivernale pour les expulsions de locataires et donc le retour de l’angoisse pour les familles toujours plus nombreuses en grande précarité. La dernière étude de la Fondation Abbé Pierre fait état de 10 millions de personnes victimes de la crise du logement. La Loi DALO reste lettre morte par manque de volonté politique du gouvernement. En 2012, avec la crise, c’est 11670 expulsions locatives qui risquent d’avoir lieu en France, soit 10,1% de plus que l’année dernière. Et les préfets continuent de casser les arrêtés anti-expulsions pris par les municipalités de gauche. Pourtant le droit à un logement décent est non seulement un droit fondamental mais une condition indispensable à toute insertion sociale. C’est pourquoi le programme du Front de Gauche, « L’Humain d’abord » prévoit l’interdiction des expulsions locatives de toute personne et famille en difficulté économique et sociale, la construction de 200 000 logements sociaux  par an pendant  5 ans, financés par la majoration de 0,55 % de la contribution des employeurs à l’effort de construction pour établir un véritable 1% logement. Il prévoit également la taxation de la spéculation financière et immobilière , responsable de la crise actuelle, avec la création d’une taxe « contribution logement » de 10% sur les revenus financiers.

Pour le Front de Gauche, son candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon et ses candidats aux législatives, un toit c’est un droit !

Martine Croquette
Candidate du Front de Gauche 3ème circonscription

Commenter cet article