Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

verges.jpgInterview de Maître Vergès sur les situations syrienne et libyenne

 

Jeudi, 16 Juin 2011

 

Maître Jacques Vergès, avocat international.

 

 

Infatigable défenseur judiciaire et politique des résistants au Nouvel Ordre mondial, Jacques Vergès, qu’on a récemment vu aux côtés de Roland Dumas en Libye, a bien voulu nous recevoir pour nous donner son sentiment sur ce qui se passe ou pourrait se passer en Syrie. Il dresse une analyse sans complaisance de la dérive morale et géopolitique de l’Occident américano-centré et a un optimisme raisonné sur l’évolution de la situation, en Syrie et ailleurs.

 

‣ Quelle est votre analyse de la situation en Syrie ?

 

Il y a très clairement une tentative de déstabilisation extérieure de la Syrie. Dans ce pays, l’Arabie saoudite est aux manœuvres, via les groupes salafistes qu’elle inspire et finance. Bien-sûr, les Etats-Unis supervisent cette ébauche de guerre civile. Israël, état frontalier et ennemi de la Syrie qui dispose de services de renseignements et d’action assez performants, est selon moi, directement impliqué aussi. Et je n’oublie pas le rôle moteur que joue, sur le plan diplomatique, la France, pour discréditer et isoler le régime syrien. Pour autant, je ne nie pas qu’il existe des problèmes sociaux en Syrie. La France aussi connaît de graves problèmes sociaux, on peut même dire que la société française est confrontée à un certain nombre de blocages. Mais les ennemis intérieurs et extérieurs de la Syrie baasiste font tout pour jeter de l’huile sur le feu. Quant à moi, je suis très clairement un ami de la Syrie telle qu’elle est.

 

‣ Quel est selon vous le ou les ressorts de l’attitude de Nicolas Sarkozy dans cette affaire ?

 

Sur un plan strictement idéologique, il y a l’incontestable philo-sionisme et philo-américanisme de ce président, qui rêve d’être le meilleur élève européen, ou le premier ex-æquo avec le britannique David Cameron, de la « classe OTAN ». On touche ici à un aspect plus personnel et psychologique du personnage : son désir pathétique de se hisser à ce statut d’homme d’Etat qui joue dans la « cour des grands » de ce monde, statut qu’une large majorité de l’opinion française semble lui dénier aujourd’hui. Et puis il y a tous ces échecs intérieurs –économiques ou sécuritaires– qu’on essaie de faire oublier aux électeurs par des roulements de mécanique guerrière, c’est un procédé vieux comme le monde politique. Enfin, il y a le lourd passif de la diplomatie française vis-à-vis du printemps arabe, tunisien et égyptien, de Fillon passant ses vacances aux frais de Moubarak à « M.A.M. » proposant à Ben Ali l’expertise française en matière de répression policière, il y a là pas mal de choses à faire oublier, le plus vite possible. Cela donne notamment cette guerre non avouée contre Kadhafi, décidée dans la précipitation et sans objectif politique clair, sur simple injonction de Bernard-Henri Lévy, par-dessus l’épaule d’Alain Juppé et de Gérard Longuet ! Une politique aventureuse, qui ne pourra déboucher que sur le chaos et le gâchis de vies humaines et de richesses. C’est déjà un échec, comme la guerre d’Afghanistan. Kadhafi résiste, moins à cause de son armement supérieur que du soutien dont il continue de bénéficier dans une large part de la population libyenne, mais aussi parce que les opposants soutenus à prix d’or par les Occidentaux font, chaque jour, la preuve de leur vacuité, non seulement militaire, mais politique. Face à cette résistance, les médias ressortent les bons vieux bobards de la guerre psychologique. Avez-vous entendu cette pittoresque « information » diffusée sur nos chaînes de télévision ? Kadhafi aurait distribué du viagra à ses soldats pour les inciter à violer les femmes des rebelles… Quand on en est réduit à ce type de propagande, c’est vraiment que ça va mal !

 

‣ L’action occidentale en Libye comme en Syrie, est selon vous, improvisée, mal pensée, vouée à l’échec. On s’attendrait cependant, à moins d’amateurisme de la part de l’administration américaine et de l’OTAN… Mais voyez le gâchis inepte perpétré par les Américains en Irak depuis près de dix ans. Ils ont lancé une guerre, sous des prétextes bidon, pour abattre Saddam Hussein, un « dur » du camp arabe face à Israël. Et après d’innombrables victimes et de gigantesques dégâts, ils ont donné le pouvoir à la majorité chiite, autrement dit à l’Iran, leur ennemi public n°1. C’est de la grande géopolitique, ça ? N’importe quel analyste ou connaisseur de la région aurait pu prédire ce résultat à Bush et à sa clique néoconservatrice ! Cette situation ubuesque a inspiré au grand intellectuel américain Noam Chomsky cette boutade un rien désabusée : « Je croyais qu’on était allé en Irak pour lutter contre le fanatisme islamiste et on les a mis au pouvoir ! » Et bien, c’est la même chose en Libye, on fait donner la grosse artillerie contre Kadhafi, qui s’était cependant rapproché de l’Occident –et que Sarkozy, naguère, avait reçu avec les égards qu’on sait– et on a comme solution de rechange que des « bras cassés » impuissants et infiltrés, d’ailleurs, par des islamistes radicaux, qui ne représentent au mieux que la province de Cyrénaïque –et même là leur représentativité m’apparaît pour le moins fragile. La « détermination » française –ou anglaise– résistera t’elle au premier hélicoptère ou aux premiers commandos terrestres abattus ? Quant à la Syrie, si les Américains et leurs amis saoudiens parvenaient à renverser le régime de Bachar al-Assad, ils livreraient le pays ipso facto à des sectaires sunnites qui mettraient ce pays moderne à l’heure de Ryad, ce qui, à terme, sera lourd de conséquences pour Israël et ses protecteurs américains. Cela dit, je reste optimiste, pour la Syrie et même la Libye. La majorité du peuple syrien sait que c’est la guerre civile et la destruction de leur pays que leur apporteraient les opposants officiels. Les Syriens ne veulent pas que leur pays devienne un nouvel Irak.

 

‣ Et si le but de la guerre pour les Américains et leurs auxiliaires européens et arabes était, justement, à défaut de contrôler la Syrie, de la détruire, de la faire revenir un demi-siècle ou plus en arrière, comme certains stratèges d’Outre-Atlantique s’en sont vantés pour l’Irak ?

 

Précisément, l’exemple irakien montre que c’est une politique à courte vue et dangereuse pour les intérêts géostratégiques de Washington. L’Irak aujourd’hui n’a jamais été aussi proche de l’Iran. La création d’un Etat autonome kurde dans le nord du pays a contribué à éloigner la Turquie des Etats-Unis. On ne gagne rien à créer des situations incontrôlables, le chaos que vous avez créé vous reviendra dans la figure tel un boomerang géopolitique ! Qu’aura gagné Miss Clinton quand des jihadistes paraderont dans les rues de Tripoli, après celles de Benghazi ? Pour la Syrie, l’appui dont continue de bénéficier le pouvoir de Bachar al-Assad demeure l’obstacle le plus efficace contre les manœuvres américano-israélo-saoudiennes.

 

‣ Donc, en Syrie comme ailleurs, l’Occident pratique la fuite en avant, la politique de la canonnière au jour le jour ?

 

Exactement, parce que l’Occident est malade, économiquement, politiquement, et surtout moralement. Pour moi, ces coûteuses gesticulations militaires, de Kaboul à Tripoli en passant par Bagdad ou Damas, sont comparables aux spasmes d’un agonisant. L’Amérique notamment est très malade, son économie ruinée, sa dette colossale, et le dollar est devenu une monnaie de Monopoly, utilisée dans les escroqueries géantes à la Madoff. Pour garder un semblant de légitimité morale et politique, et donc un leadership mondial, on se fabrique un ennemi, un « Grand Satan » comme diraient les Iraniens, qui fasse oublier aux opinions internes, la faillite imminente. Mais quel crédit moral accorder à des puissances qui pratiquent en permanence le « deux poids, deux mesures » ? Pour nous en revenir au Proche-Orient, on bombarde Tripoli et on menace Damas. On laisse Israël poursuivre la colonisation et la répression sanglante, en dépit de résolutions répétées de l’ONU. On laisse les troupes saoudiennes (un autre pion américain dans le Golfe) réprimer, au Bahreïn, un mouvement populaire de contestation. On stigmatise le fanatisme iranien et on s’appuie sur l’Arabie Saoudite théocratique, qui pratique l’obscurantisme. Les expéditions coloniales en Afrique et au Proche-Orient –avec les deux anciennes puissances coloniales, française et britannique, en première ligne militaire et diplomatique– sont la preuve de la mauvaise santé de leurs instigateurs. L’Amérique est malade, et la France alors ? L’affaire DSK illustre, pour moi, la faillite morale et politique des élites social-libérales, usées et corrompues. Cette faillite morale s’ajoute à la faillite des institutions et à celle de l’économie, sans oublier l’insécurité. Chacun voit que l’Etat français, qui bombarde Tripoli, est incapable de faire entendre raison aux caïds de banlieue ! Et on s’étonne ensuite qu’un président comme Sarkozy, dernier avatar de cette caste gouvernante, cherche à se refaire une virginité et une stature sur le dos des Libyens et des Syriens ! Quelle imposture ! Imposture et spasmes de mourant ! L’Occident risque bien de crever de son cynisme et de sa faillite morale !

 

‣ Pour finir, vous vous montrez plutôt optimiste quant à l’évolution de la situation dans ces pays dits de la « ligne de front » ?

 

Oui, les Américains et leurs séides peuvent faire pas mal de dégâts –on le voit en Libye, en Afghanistan, ou encore au Soudan, en Irak et en ex-Yougoslavie–. Je ne crois pas qu’ils pourront avoir raison contre des peuples et des nations. On le voit ou on le verra en Syrie, en Libye, en Egypte, au Liban et en Palestine. En Syrie, il faut être vigilant face aux manœuvres de déstabilisation et aux opérations de désinformation.

Commenter cet article

gérard 30/07/2011 15:49


Le nouveau nazisme version Otan. L'Otan en Libye c’est incontestablement un nouveau nazisme qui réapparaîtsous une forme différente. Il n'est plus question d'intervention d'exclusion aérienne
depuis longtemps. Accords de l'ONU méprisés de A à Z, avec le gouvernement Français en tête qui ne cesse de pousser à l’escalade militaire et au massacre de crainte de revenir bredouille de son
impitoyable croisade barbare. En ayant bien pris soins avant les assauts, de se déguiser sous le masque des droits de l'homme alors que Kadhafi n’a jamais donné ordre de bombarder les civils. C’est
L’Otan qui massacre impitoyablement des civils. De surcroît l'Otan a déclaré : " Nous bombarderons toutes constructions civiles où Kadhafi ira se réfugier ", au risque évident de faire des
centaines de victimes civiles. Jusqu'à bombarder de nombreuses villes en paix comme Tripoli, où les civils n'étaient pas du tout en danger. Villes qui se retrouvent terroriser sous un déluge de
bombes, parfois incendiaires, dont ces dernières sont interdites d’usage même sur des militaires ; Civils et militaires qui n’ont plus que des mitraillettes et que l’OTAN, contaminé par la fureur
de Nicolas Sarkosy et du repris de justice Alain Jupé, extermine jours et nuits jusque dans les villes où règne la paix et le calme. Pauvre France, enlisé dans le laxisme, qui ne supporte pas les
régimes disciplinaires bien plus capables de mettre de l’ordre que dans la république française DE TOUTES LES CHARIAS des désordres publics, de toutes les délinquances, rapines et trafics en tous
genres, en nombre phénoménal ; De toutes les corruptions, saccages, braquages, violences, 450.000 cambriolages annuels avec effractions, musiques dépravées, débauches, dévergondages, films
d’horreur, de violence et d’obscénité, danses macabres des rêves-parties mêmes interdites et accompagnées de drogue, ivresses collectives, défilés homosexuels et exhibitions de bas âge, courses
sauvages de véhicules sur routes et parkings, multitudes de festivités destructrices de la planète, dépravations en tous genres, gaspillage des énergies, myriades d’incivilités journalières, 75.000
femmes violés, Guet-apens, crimes et caillassages continuels envers la police, les pompiers, les médecins, etc. etc., favorisés par l’incroyable incurie d'une démente démocratie Française qui se
permet de vouloir faire la police dans le monde entier y-compris avec des bombes exterminatrices ; Qui se permet de donner des leçons de comportement aux gouvernements étrangers par la puissance
des bombes et de vouloir s’emparer des richesse pétrolières pour les gaspiller aux travers d’innombrables dépravations et des folles courses de véhicules dont notre premier Ministre et un Fan,
alors que Kadhafi ne demande qu'à discuter en réclamant des cessez-le-feu refusés en bloc par l'Otan et que son pays ne connait pas la multitude des horreurs du laxisme citées plus haut. Toutes les
personnes sensées de la planète pourront affirmer à Sarkosy, Jupé et la bande d’envahisseurs, que non content d'avoir créé le chaos dans toute la Libye, ils réinventent le cauchemar nazi
exterminateur d’Auschwitz à leurs façons en bombardant des milliers de civils et de surcroît au dessus des villes en paix, des cris de détresse des enfants et vieillards et de la population
libyenne en pleurs, qu'ils terrorisent jours et nuits pour satisfaire leur VANITÉ, LEUR ÉGO ET LEUR AMERTUME. Hitler avait exterminé par la folie, après avoir perdue la raison ; La bande
Sarkosyenne le fait par vanité, avidité et parce que la cruauté circule dans leurs veines ; Ce qui est beaucoup plus grave. Aurait-ont pu imaginer voici plus d’un demi siècle que Hitler n’était pas
le pire des exterminateurs qui restaient à venir ! Car suite à toutes les enquêtes qui s’en suivront en Libye pour crimes contre l’humanité terrorisme et barbaries de la part de l’Otan, L’histoire
n’oubliera pas l'image qu'aura laissé Sarkosy, suivit de sa horde d'envahisseurs, pour le caser au rang des plus grands criminels de guerre. En tous les cas, le Président Sarkosy, par son
acharnement sanguinaire très manifeste, et aussi pour vouloir assassiner toute la famille Kadhafi, y-compris ces 3 petits enfants de 2 ans, 1 an, et 4 mois, qu'il a fait massacrer associé à l’Otan,
en scandant grossièrement qu'il ne vise pas Kadhafi tout en réduisant en ruines toutes ses demeures sous les bombardements sauvages, il fait honte pas seulement à la France mais à TOUTE L’HUMANITÉ.
Le masque diabolique mensonger qui cachait le véritable regard de Sarkozy sur les autres peuples et sur lequel est inscrit "sauvons les civils" est bel et bien tombé pour laisser apparaître la
réalité au travers des innombrables preuves photographiques de constructions civiles Libyennes détruites. Pour l'instant, Monsieur Sarkosy, quoi qu'il arrive, il a déjà perdu sur tous les tableaux
du seul fait que désormais trois gouvernements sont en formation en Libye : Celui du C.N.T., des islamistes radicaux et d'Al-qaïda. La folie meurtrière de sarkosy nous attirera de sévères retours
de bâton pour l'avenir.


gérard 30/07/2011 15:47


Statut de Rome. Guerre mondiale à nos portes. Bombarder des villes en paix comme tripoli relève obligatoirement de crime contre l'humanité, de terrorisme, de barbarie. Les preuves photographiques
circulent par centaines sur internet prouvant au monde entier et à la C.P.I. que la résolution de 1973 est largement détournée de son objectif pour mener une véritable guerre barbare contre la
Libye afin de tirer profit de ses richesses et renflouer les déficits colossaux des pays de l’Otan. Jusqu’à parachuter des armes françaises aux rebelles, interdit par la résolution ; Armes que les
rebelles disent ne jamais avoir reçu parce que l’un de ces groupes les a revendus à des mouvements islamistes. Et tenter de faire accoster un bateau du Katar au pavillon Tunisien, bourré d’armes
Françaises destinées aux rebelles, mais intercepté par l’armée Libyenne qui a récupérer tout le chargement… Ce sont trois chefs d'accusation : CRIME CONTRE L’HUMANITÉ, TERRORISME ET BARBARIE, que
la majeure partie du monde lance contre Nicolas Sarkosy en tête suivis des principaux acteurs de l'Otan. La C.P.I. n’a plus aucune légitimité dans de telles conditions, pour agir en soutient aux
massacres de l'Otan, les nations ne peuvent plus faire confiance à cette soi-disant cour de justice qui écarte les condamnations envers les plus grands voyous sanguinaires de la planète pour de
surcroît, les soutenir dans une vraie guerre de croisade contre le peuple Libyen, au mépris de toutes conventions de l’ONU et des résolutions de 1970 et 1973 méprisées à volonté. La C.P.I. a très
bien compris dès le début de l’action militaire qu’il s’agissait d’une croisade terroriste et barbare, mais a laissé faire. ET C’EST POUR TENTER DE CACHER SA COMPLICITE ENVERS LA BARBARIE DE L’OTAN
que cette CPI diabolique a lancée un mandat d’arrêt contre le clan Kadhafi qui n’a jamais ordonné de massacrer des civils. Civils que la coalition de l’Otan décime par centaines SOUS LE REGARD
INDIFFÉRENT DE LA C.P.I. Cependant la C.P.I. a reconnu que Sarkosy avait menti en annonçant 6000 civils tués par Kadhafi alors que l’enquête en a relevé 200 dont la plupart ont été tués par des
insurgés armés, les autres par des dommages collatéraux de l’armée. Sarkosy en mettant toutes ces victimes sur le compte de Kadhafi et en ayant prit soins de les multiplier par 30 croit pouvoir
tout se permettre jusqu’à terroriser sous des pluies de bombes des villes en paix comme Tripoli. Sarkosy devrait savoir que c’est déjà UN CRIME DE SA PART de faire peser sur quelqu’un autant
d’assassinats qu’il n’a pas commis. Le monde devrait se révolter contre l’Otan, ou le monde entier en subira les conséquences. Ces faits-là sont définis par le statut de Rome [traité fondateur de
la C.P.I. : Déclarant que ce sont des crimes de guerre dès lors que des bombardements sont effectués sur des objectifs situés à proximité des populations civiles, mettant celles-ci en danger ; Et
particulièrement sur des villes en paix comme Tripoli, où les civils qui étaient en paix avant l’intervention du 19 mars se retrouvent terroriser et massacrer sous une pluie de bombes larguées par
l’Otan. L’exclusion aérienne était terminée le 24 mars. Alors que Sarkosy et jupé ne cesse de prendre le monde pour des imbéciles en vociférant toujours le même mensonge qui consiste à essayer de
faire croire qu’ils protègent les civils, qu’ils livrent des armes aux rebelles pour protéger les civils. Livraisons d’armes de gros calibres avec canons, commencées début mars par la France à
Benghazi, cachées dans un bateau de ravitaillement, avant même l’assaut de l’Otan. Livraisons poursuivies par la mer au centre de la Libye, par la frontière du Niger dans des camions, ensuite
parachutés par hélicoptère, puis dans un bateau du Katar, toujours pour venir soi-disant au secours des civils DONT LE RÉGIME LIBYEN ASSURE LA PROTECTION DANS LES VILLES EN PAIX COMME TRIPOLI.
Lorsque François Fillon déclare : « Nous ne voulons pas que Benghazi devienne Sébrénica », IL MENT AUSSI tout en omettant de dire que l’intervention de l’Otan a permit à Benghazi de devenir le même
enfer que Sébrénica avec des épurations ethniques, lynchages, tortures et massacres commis par des insurgés, où affluent désormais de nombreux terroristes et où le CNT et les Islamistes radicaux et
autres organisations islamiques se disputent âprement le pouvoir... Mais la Libye est un Gâteau financier dont l’Otan veut profiter sous le couvert d’innombrables mensonges. Pour preuves
supplémentaires Kadhafi a proposé de nombreux cessez-le-feu et des élections transparentes refusées par l’Otan et les rebelles, il n’a jamais ordonné de massacrer son peuple ou de mitrailler des
civils. Mais l’Otan a peur que Kadhafi reste le maître du pétrole Libyen en gagnant les élections. La réalité est désormais évidente ! C’est que L’OTAN A CRÉE LE CHAOS DANS TOUTE LA Libye, avec le
même déchainement furieux et sauvage que le fureur Hitler l’avait fait pour tenter de conquérir l’Europe ; Menaçant de conduire à une guerre mondiale pouvant être nucléaire. Depuis le 19 Mars nous
entendons sans cesse que kadhafi massacre son peuple, cette grossièreté guerrière n’est qu’un mensonge de Sarkosy, Jupé, reprise en cœur par les leaders de l’Otan, pendant que les insurgés
préparent de frauduleux montages filmés en toutes occasions pour soutenir leurs mensonges. Ils ya eu bien moins de dommages collatéraux découlant de l’armée libyenne que les bombardements de l’Otan
qui ont fait des villes libyennes en paix un champ de ruine, un tas de gravât de nombreux bâtiments publics, écoles, magasins, usines de fabrique non militaire, administrations, émetteurs de
télévision, musés etc. avec des centaines de civils tués et blessés et les casernes dans lesquelles Sarkosy demandaient aux soldats Libyens de rentrer pendant qu’elles étaient toutes bombardées.
PREUVE SUPPLÉMENTAIRE D’UNE FOLIE MEURTRIÈRE. Chaque bombardement de l’Otan sur la Libye ne manquera pas de se traduire contre les pays de cette alliance par d’innombrables calamités conséquentes
au fur et à mesure que le grand ordinateur cosmique fera le « scan » de la planète. Qui prend les armes pour une croisade périra par les armes ou les foudres du ciel tôt ou tard.