Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

cielen réponse au défi de lady marianne du blog chienne de vie

Du rififi sous les révélations fracassantes

Sur près de 4 kilomètres, quelque 2800 menhirs sont alignés à Carnac, en Bretagne. Ces grandes pierres, grossièrement façonnées ont été élevées vers 4500 avant Jésus Christ, elles sont témoins du plus grand secret existant à la mémoire des hommes de cette planète, l'un des tout premiers témoins, tandis que les hommes n'arrivaient pas encore à utiliser des signes abstraits et des combinaisons multiples pour communiquer entre eux, il fallait bien que nous puissions nous déplacer et conduire ces peuples incultes sur les chemins permettant à notre maître de se reproduire, nous leur apprîmes à célébrer son arrivée dans la gloire de son chariot de feu.

Nous réussîmes des accouplements performants entre notre espèce de stellaires et leurs spécimens féminins les plus évolués, ce ne fut pas simple, des erreurs de manipulation étaient fatals, mais les humains ont ce pouvoir étonnant de se fabriquer d'étranges histoires leur permettant de se masquer le réel et de se donner des explications absurdes au moindre phénomène des plus simples, utilisant ces facultés exceptionnelles nous leur fîmes réaliser de véritables prouesses étant donné la faiblesse de leurs moyens techniques d'alors, vers 2400 ans avant la deux centième renaissance de notre maître sous les traits de leur prophète Jésus Christ les premières constructions de Stonehenge, notre observatoire spatial, furent achevées.

Ainsi nous pûmes enfin débarquer de plus grandes quantité de matériaux indispensable à notre activité de survie sur leur planète, nous construisîmes dans les flots les plus reculés de leurs villes fortifiées une île artificielle où nous avons pu pendant quelque siècles diriger leurs civilisations naissantes dans toutes les directions de leur planète, au milieu de leur océan qu'ils nomment en souvenir d'elle l'atlantique, nous masquions nos diverses activités et déplacement aériens rapides sous les traits de leurs histoires mythologiques, de ce centre idéal nous touchions tous les continents et organisions les passages de techniques et de populations qui nous étaient nécessaires, mais ils devenaient curieux envers nous et il nous fallu organiser notre disparition sous la forme d'un faux cataclysme, tandis que nous organisions notre submertibilité au sein de leur immense cache sous marine.

Mais il nous fallait constamment trouver le moyens d'offrir une matrice charnelle féminine aux encodages de reproduction de nos petits stellaires nous arrivant régulièrement à bord des météorites programmées, nous avons réussi au cours des temps à bâtir des peuples et des tribus exclusivement féminines dédiées à ce fabuleux ouvrage , et d'où le mâle imbécile de l'espèce terrienne était irrémédiablement chassé afin de ne pas pervertir leur reproduction, ne reconnaissant que la filiation matriarcale, guerrières, elles se sont battues et ont envahi deux contrées en Asie mineure et en Grèce, les Amazones ont également affronté les troupes d'Alexandre Le Grand entre -331 et -324, ont pris part à la guerre de Troie au cours de laquelle leur reine Penthésilée est tombée amoureuse d'Achille, le meilleur de nos fils stellaires.

Mais nous leur avions donné beaucoup de moyens et leurs civilisations se propageaient sans règles ni code dans des scènes impitoyables de violences et de guerres, cette espèce planétaire ne sait construire sans détruire, si bien que leur éducation prend des millénaires là où le moindre de nos stellaires eut compris en dix minutes, sans cesse nous tentons de leur donner des guides, parfois c'est très imparfait et même une fois cela fut catastrophique, nos encodages poussiéreux voyageant sur les météorites programmés sont endommagés, mais une fois cela fut merveilleux, l'encodage de reproduction de notre fils fut-il en parfait état, ou bien cette vierge nazaréenne étaient elle si pure et intouchée par le moindre mâle imbécile de leur espèce planétaire?

Il fut très vite et sans difficulté leur prophète et sa renommée s'amplifia à un tel point que nous dûmes mettre fin à son apparition dans ce coin là du globe, sa mythologie était lancée et dure de nos jours, les plus grands et les plus majestueux des monuments furent érigés, mais même encore avec cette qualité d'origine, les terriens ne surent s'élever, ils rampent encore dans la fange de la haine et des massacres, ils dressèrent des bûchés, brûlèrent leurs premiers scientifiques, en attendant nous organisâmes le plus beau spectacle de passion jamais vécu dans toute leur histoire, sa célébration rituelle dure encore, ils aiment le sang et les souffrances ultimes.

Mais un de nos grand scientifique masqué de cette époque oeuvrait dans l'ombre et au prix d'un habile complot se procura des molécules véritables permettant la reproduction non sexuée de notre fils, ce qui nous permit peu à peu de cesser de récupérer nos encodages dégradés par leur voyage intergalactique sur météorite, parvenu en Europe, Joseph d'Arimathie constitua un ordre secret chargé de parcourir le globe à la recherche des jeunes filles intouchées susceptibles d'engendrer à nouveau notre fils, ce Saint Graal, renfermant le trésor infini de notre espèce stellaire, l'adn du meilleur de nos fils encapsulé dans ce graal qui fascine parce que cette coupe aura servi à Jésus-Christ pendant la Cène.

La connaissance imparfaite de l'existence de ce graal fit courir bien des chevaliers, contre les guerriers antiques et barbares nous ne parvenions pas à opposer autre chose que leurs imbéciles mâles blindés à cheval, et leurs recherches, nous le pensons maintenant heureusement, échoua, tant il nous parût qu'ils n'étaient pas tous animés des plus nobles idéaux, même réunis au 5e siècle autour de cette table ronde de pierre de granit, à égalité de placement et de parole les uns envers les autres, ils ne purent s'entendre, et que dire alors si le sang du maître fut marié à une de leurs immondes compagnes toutes harnachées d'orgueil et de volonté de gloire matérielle?

Joseph d'Arimathie, par un prodige inconnu même de nos services de plus en plus profondément enfouis sous les eaux du grand atlantique, capta la reproduction exact du visage de notre maître suplicié afin q'un jour ou l'autre nulle confusion ne fut possible, il en obtint comme une sorte de tableau peint et le cacha dans une crypte afin qu'il fut redécouvert par la suite des âges, lorsque enfin, espérait-il, les êtres de l'espèce humaine auraient évolué, mais le tissus d'ensevelissement des corps parvint en triste état, il fallut donc le transférer grâce aux techniques conservées par la mémoire de son ordre secret sur un nouveau tissu, ce fut fait en France au 14e siècle et ce suaire arriva à Turin au 16e siècle.

Tant que des nôtres restèrent sur ces terres celtiques où nous nous sentions si bien et comme sur le cœur paisible de nos étoiles incandescentes, nous aidâmes ces terriens si frustres et si imparfait à lutter contre leurs démons et leur bêtes sauvages, certains l'épée à la main faisant reculer les monstres les plus hideux et les plus enfouis, et faisant vivre également les mythes les plus absurdes protégeant l'accès aux passages les plus utilisés par notre espèce pour rejoindre par les méandres secret du fond du lac du Loch Ness la poussée sous-marine du courant magique du Golf Stream nous déposant non loin de notre base abyssale du côté du triangle des Bermudes, le mystère est relancé en 1933, lorsqu'un couple raconte avoir aperçu dans les eaux un animal gigantesque, le récit fait la une des journaux et passionne la planète, en 1934, un médecin du nom de Robert Kenneth Wilson produit même une photographie du monstre, rebaptisé Nessie, c'était un faux, mais nous devions continuer de conserver le secret sur les accès à notre base.

Afin également de protéger les différents accès de notre base nous encourageâmes un peuple charmant, les pascuans, à ériger des statues géantes, appelées moai, de 3 à 12 m de haut, taillées dans le tuf, roche volcanique, et réalisées au Xe siècle, elles maintinrent à l'écart durant des siècles les peuples superstitieux des îles environnantes et nous permirent de temps à autre de venir respirer à la surface et de terminer de démanteler les installations résiduelles de l'Atlantide que nous avions réussi à faire flotter jusque là prés de trois mille ans plus tôt, non loin le triangle des Bermudes nous servait en approvisionnement constant des moyens technologiques les plus évolués des terriens afin d'alimenter notre pauvreté en matériaux pour consolider notre base, nous étions démunis de tout, notre puissance antique s'amenuisait de manière inversement proportionnelle à l'accroissement exponentiel de la puissance humaine, le cas le plus célèbre remonte au 5 décembre 1945 où cinq bombardiers américains, partis de Fort Lauderdale, ne sont jamais revenus, l'arme secrète véhiculée protège désormais notre base, des bateaux sont également victimes de ces disparitions, des vaisseaux ont été retrouvés intacts, mais abandonnés, sans aucune trace de leurs occupants, des dizaines de navires et d'avions qui ont péri inexplicablement dans cette zone, la plupart faisaient état de condition météo optimales lors de leur dernier contact radio.

Mais nos interventions se devaient d'être de plus en plus secrètes et discrètes à mesure que se développait cet esprit critique et scientifique de certains des éléments de l'espèce humaine, et parfois il nous fallu en passer par l'établissement de véritables sociétés secrètes fortement structurées et puissantes, dont l'ombre chatouillait désagréablement l'orgueil des puissants d'alors, fondé en 1119 à Jérusalem, notre ordre du Temple regroupe des moines combattants entre idéal monastique et idéal chevaleresque, ils sont identifiés par leurs manteaux frappés d'une croix rouge, fidèles parmi les fidèles à notre fils préféré, grâce aux guerres et aux Croisades, notre organisation terrestre s'enrichit et possède plus de 3 000 châteaux dans toute l'Europe et en Terre Sainte, mais nous dérangions les seigneurs et ne pouvions révéler nos secrets, en1311, pendant l'Inquisition, Philippe Le Bel fait emprisonner les nôtres, les brûle et dissout l'ordre.

Nous abandonnons alors toute idée de création de force matérielle et d'empire physique, ne générant tout au plus que de nouvelles guerres et de nouveaux massacres et préférons nous intégrer dans le monde des idées et des réalisations scientifiques de cette espèce devenue au fil des millénaires si étonnante et en définitive attachante, si l'on pouvait un jour leur retirer le goût de s'étriper, ils nous ressembleraient, nous essuyons quelques pertes, l'un des nôtres savait l'or et l'immortalité, en 1679, un mystérieux homme encapuchonné de fer est emprisonné d'abord à Pignerol, dans le Piémont, puis au château d'If sur l'île Sainte-Marguerite. en 1698, il fut enfin transféré à la Bastille, où il trouva la mort en 1703, sans jamais avouer.

Nous suivons les pérégrinations invasives des peuples européens, au désespoir de les retenir d'éradiquer ces civilisations d'Amérique que nous avions mis tant de temps à rendre simples et fières, vivant en symbiose avec leur milieu naturel, nous tentâmes d'ensemencer quelques unes de leurs pucelles, ils en avaient un grand nombre du fait de leur interprétation puritaine des enseignements de notre maître, fils de notre étoile, las autorités religieuses et politiques de la ville s'inquiètent et réagissent, le 1er mars 1962 trois d'entre elles sont accusées de sorcellerie, lors de l'ouverture du procès des "sorcières de Salem", le 1er mai1692, 150 personnes sont en prison, à son issue, en octobre, 19 personnes, condamnées, meurent par pendaison dont 6 hommes, accusés de les avoir aidées, nous avions été obligés de noyer nos activités en leur faisant ingérer de l'ergot de seigle.

Nous subîmes un nouvel échec dans notre tentative de contrôler les familles royales régnantes d'Europe, après la réussite de notre malédiction lancée sur la descendance de Philippe Le Bel, suite à l'extermination de notre ordre du Temple, nous parvînmes à faire engendrer la dynastie des Bourbons par un échantillon abîmé mais cohérent pensions nous de notre encodage, il nous fallut ruser pour réussir à conserver le dernier rejeton de ceux là vivant et le remplacer par son souffre douleur frère de lait, l'enfant mort dans la prison du Temple, en pleine Révolution française, n'était pas le dauphin de France, Louis XVII, fils de Louis XVI, emprisonné avec sa famille en 1792, nous substituons le jeune Louis par le petit scrofuleux à l'âge de 10 ans, plusieurs hommes se font passer pour lui par la suite, dont le plus connu Naundorff, afin de brouiller les pistes des polices de plus en plus efficaces, protégeant la descendance secrète de notre maître.

Parfois nous avons du nous résoudre à commettre l'irréparable, à notre grand regret, il n'est pas une légende, Jack l'éventreur a bel et bien existé, seule son identité n'est pas un mystère pour nous, nous nous étions fait chiper une bribe de notre encodage et dieu sait ce qui aurait pu se produire si ces enfantements avec ces femmes impures et sans attaches avaient été menées à terme, il nous fallait agir dans l'ombre, furtivement, rapidement, à la faveur des nuits glacées et la terreur s'est emparée du quartier d'East End de Londres, lorsque entre 1881 et 1891 onze femmes ont été sauvagement tuées, sept d'entre elles ont eu la gorge coupée et toutes ont subi des mutilations à leur abdomen, d'où le surnom d'éventreur, signe de l'agissement d'un même tueur, dès lors la police s'est lancée dans une intense chasse à l'assassin, quatre suspects ont été entendus mais aucun n'a été identifié comme l'auteur de ces meurtres, l'histoire de Jack l'éventreur, qui a fait la une de tous les journaux et terrifié le monde entier, continue de fasciner les historiens et policiers, on penserait même à une femme, c'est une femme, la plus pure d'ente elles, nous n'en sommes pas fiers.

Nous avons souvent du nous résoudre à tuer, le 4 novembre 1922, Howard Carter et Lord Carnarvon trouvent l'entrée de l'hypogée, tombe souterraine, et pénètrent dans la chambre funéraire du pharaon Toutankhamon, dans la Vallée des Rois, elle renferme un incroyable trésor archéologique dont son tombeau encore intact, un an plus tard ils meurent, le mythe de la malédiction est lancé, 26 autres personnes, parmi lesquels d'éminents égyptologues, trouveront la mort, la cause serait simple, l'intrusion dans le lieu sacré aurait déclenché la fureur de Toutankhamon, une légende jamais prouvée mais qui a renforcé la fascination pour ce roi d'Egypte, en 1985, des chercheurs ont identifié des champignons toxiques, présents dans les chambres funéraires égyptiennes, qui auraient provoqué ces morts mystérieuses, il nous avait fallu faire vite et laisser des traces derrière nous, mais les preuves absolues des contacts entre les stellaires et les anciennes civilisations, notamment Egyptiennes ne devaient pas être connues.

Notre plus monstrueux échec fut bien évidemment l'utilisation d'un encodage tellement corrodé dans la matrice humaine d'une femelle humaine si monstrueusement impure sous ses dehors de jeune allemande prude que nos services furent abasourdis, comment une jeune fille à l'aspect si angélique pouvait-elle être si salace et instruite dans les comportements les plus pervers, nous espérions un messie, nous eûmes un führer, la guerre qu'il déclancha, heureusement prit fin quelques millions de morts et de torturés plus tard, le 30 mars 1945, Hitler et sa femme Eva Braun se suicident par arme à feu, leurs corps sont découverts le 2 mai par l'armée soviétique, il nous avait fallu agir vite pour soustraire ce corps aux expertises de plus en plus précises des nations, aperçu sur tous les continents, le supposé Hitler est poursuivi par les agents du FBI jusqu'en Argentine, en 1956, la justice allemande authentifie formellement les deux corps retrouvés dans le bunker comme ceux d'Hitler et de sa femme, en 1972, la parution du livre Le dossier Odessa, écrit par l'anglais Frederick Forsyth, raconte la traque d'un criminel de guerre nazi, qui se serait échappé d'Allemagne grâce à une mystérieuse organisation baptisée Odessa pour Organisation des anciens membres SS, elle aurait été fondée à la fin de la Seconde guerre mondiale par des officiers SS, parmi lesquels Martin Bormann, secrétaire particulier de Hitler, et Heinrich Himmler, les échappés du nazisme ont irrigué toutes les structures de répression des mouvements sociaux à travers le monde, notamment en Amérique Latine, sous couverture secrète américaine et au prétexte de l'anti-communisme, leur mondialisme qui en découle nous fait trembler, nous ne sommes plus de taille.

Un témoin posthume de notre puissance descendante et de l'apogée de la puissance terrienne fut le Président mafieux américain John Fiztgerald Kennedy, il était notre allié, quoique de mauvaise vie et de moeurs troubles, il voulait la paix, nous n'avons pu empêcher son assassinat au profit des forces ténébreuses des fabricants d'armes et des possesseurs de la puissance pétrolière, ils ont tous été tués, John, ses frères, ses neveux, ses amantes, les témoins et certains des assassins même, rien ne semble arrêter cette nouvelle puissance mondiale, nous nous enfouissons au plus profond des abysses, nous y sommes parfaitement bien, nous avons abandonné tous les oripeaux mécaniques, toutes les technologies, nous avons fait disparaître toutes traces et ce témoignage même ne sera qu'une fiction supplémentaire dans votre imaginaire électronique collectif, à peine mieux qu'un rêve oublié dans le marécage des neurones d'un dormeur s'éveillant aux matins blêmes, le prochain OVNI que vous apercevrez ne sera pas un de nos chariot de feu utilisé pour nos déplacement furtifs mais un de vos engins secrets.

Parfois nous sommes obligés de laisser des traces, le 8 juillet 1947, un fermier découvre près de son ranch des débris d'une prétendue soucoupe volante, mais les autorités parlent de ballons-sondes, oubliée pendant 30 ans, l'histoire ressurgit en 1978 quand le Major Jesse Marcel, qui a participé à la récupération des débris, confie lors d'une interview que l'armée cache depuis des années la vérité sur la découverte de cet Objet Volant Non Identifié, depuis le milieu des années 1950, de nombreuses théories sur la zone 51 et l'atterrissage d'OVNIs circulent, la base de Groom Lake est leur lieu d'étude, tout commence le 25 juin 1947 lorsqu'un aviateur rapporte avoir observé une grande lumière dans le ciel et plusieurs soucoupes volantes près de la zone 51, nos moyens technologiques sont fortement concurrencées par les découvertes constantes de ce peuple planétaire si déroutant, si attachant, si brillant, mais si massacrant, nous ne sommes pas en compétition, nous observons, nous ne sommes pas encore dépassés, si le vaisseau planétaire tient quelques millénaires, quelque force de l'esprit ensemencera cette espèce et l'élèvera au rang des fils des étoiles mais ils sont si étranges, ils sont encore en train de s'entretuer.

Dans vos abysses nous sommeillons, sous la forme brute de nos encodages, nous jouons aux formes colorées et étranges des vies possibles, c'est notre récréation artistique en attendant, à l'abri de la chaleur du cœur de votre planète, sous des milliers de mètre d'eau, protégés de toutes vos folies, nous patientons, disparaîtrez vous engloutis sous vos folies meurtrières? Nous réapparaîtrons alors avec toute la force des vies ensemençant les océans, et nous recommencerons l'aventure de votre planète. Subsisterez vous? Nous sommes bien où nous sommes, cela ressemble un peu au cœur de notre étoile, en un peu plus froid.

Bonne route, terriens.

Christian Hivert Le Libonès Jeudi 16 Juillet 2009,

en réponse au défi de Lady Marianne,

du blog "Chienne de vie" à chienne de vie

Commenter cet article