Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

*/* Arthur était un cérébral émotif, un pensif. Il tacha de se représenter ce que cela avait pu être, ces villages boueux de cabanes auto construites avec les déchets industriels des friches avoisinantes. Les photos des années soixante affichées à U.S.I.N.E....

*/* Car Saint Denis, aux portes de Paris, ne fut pas seulement la ville des sépultures royales et de la Basilique, ce fut aussi une ville de campements d'immigrés. Elle vit naitre Mendes, héros de notre histoire contemporaine à la fin du siècle dernier,...

Monsieur le Président Je vous fais une lettre Que vous lirez peut-être Si vous avez le temps Je viens de recevoir Mes papiers militaires Pour partir à la guerre Avant mercredi soir Monsieur le Président Je ne veux pas la faire Je ne suis pas sur terre...

C'était là qu'il se sentait le mieux. Après ces efforts, il souriait de nouveau à l'avenir de la vie. Il était sur les toits de la ville. Personne ne l'avait vu, personne ne le verrait. Et Dominique Premier, moqueuse comme à son habitude, lui fit part...

Allez, ne soit pas triste enfin ! Tu sais bien que tu plaisais, tu nous as toutes plu ! J'en étais atrocement jalouse ! Elles se sont toujours collées à toi voyons ! Soit patient, il y en aura forcément une ! Tu ne fais pas beaucoup d'efforts non plus...