Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Des bureaux gratuits dans un immeuble propre, l'association serait mieux logée que ses adhérents, c'était drôle, des ordinateurs, une secrétaire rétribuée sur des fonds syndicaux, des photocopieuses, et même une rétribution de permanent pour le responsable,...

CHAPITRE XI Au bout du Tunnel Arthur venait de faire le tour de la salle des yeux. Le groupe de Ska "Jim Murple Mémorial" commençait véritablement à prendre de l'épaisseur. L'ambiance était bien chaude, la musique ravissait Arthur des oreilles à l'esprit,...

Et je serai encore là dans le souffle de mes dernières particules, bien après les mondes froids et les galaxies lumineuses, après les temps des histoires terrestres, après la chute des civilisations, après le sable et le vent, dans les ondes d'un soleil...

Allons, Arthur n'en crut pas un mot, mais il n'eut pas le cœur de s'en prendre au vieux briscard, pour la première fois de sa vie il serait relogé décemment et son loyer pris en charge par les allocations, comment lui en vouloir, il ne faisait pas parti...

Dans l'indifférence gênée et agressive des masses amorphes d'anonymes fuyant et courant le long des parcours de transport en commun pour se rendre à un travail fade et disconvenant, des murmures de souffrance s'échappent de ceux des corps allongés encore...

Une attitude de plus en plus courante de ceux, issus des hautes études, qui après analyse fine font manque de toute rigueur intellectuelle, contredisant tout un courant de pensées foisonnant depuis le siècle des lumières, au sein de la classe ouvrière,...

De plus ils exhibaient toutes leurs infamies sous les plus phénoménales justifications, il y était pêle-mêle question du sommeil des enfants, des seringues rouillées, et des bagarres d'alcooliques, et la presse, quelle impression détestable, mais que...

Etaient-elles meilleures ces petites ordures comploteuses, se faire une carrière d'interlocuteur de l'Etat sur le dos des pauvres et des miséreux, ce n'était pas bien beau non plus, pourquoi fallait-il donc que tout pourrisse, que tout soit perverti,...

Arthur en était abasourdi, ainsi, il y avait de bons et de mauvais mal-logés, de bons et de mauvais militants des droits humains, on ne pouvait lutter pour ses droits qu'en ayant de bonnes manières, le torturé devait apprendre à hurler sa douleur dans...

extrait de la revue du Quart monde N°184 - La santé pour tous : pour quand ? Type de document : Article Version imprimable Patrick Declerck Des personnes extrêmement désocialisées Résumé Pour l’auteur des « Naufragés », réussir à survivre dans la rue...

<< < 1 2 3 4 5 > >>