Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Le capitalisme, ses crises et ses guerres Publié le mars 13, 2010 dans Critiques sociales par A. LACROIX-RIZ, C. AUBIN (La Grande relève — mars 2010) Christian Aubin rapporte ci-après la suite de son entretien avec l’historienne Annie Lacroix-Riz à propos...

La sortie du capitalisme a déjà commençé par André Gorz Publié le avril 13, 2007 dans Critiques sociales La question de la sortie du capitalisme n’a jamais été plus actuelle. Elle se pose en des termes et avec une urgence d’une radicale nouveauté. Par...

De Phillipe Sage [1ère Partie] … A l’ancienne ! Voilà comment j’ai été élevé : à l’ancienne. Travaille, mon petit. Travaille ! ... Ah, j’en ai entendu, ça oui, que ça me tomberait pas tout cuit dans l’auge. Qu’il fallait trimarder. Et pas qu’un peu. Au...

Il ne serait plus jamais ce petit garçon gentil et aimant, confiant, collant avaient dit certaines, ni celui qui attendait, ni celui qui se cherchait un modèle, il méprisait les formes viles de la politesse sociale, mais ne dédaignait pas d’y avoir recours,...

Arthur aussi était un peu comme cela, c’est humain, mais lui montait sur les toits, laissait parler les intéressés, ne décidait jamais seul, ne se trompait pas d’ennemi, n’avait pas d’ennemis pauvres, n’avait pas d’amis riches, n’avait jamais rien voulu...

Même chez les plus pauvres, là où l’on s’attendrait le plus à l’indignation face aux conditions désastreuses de survie imposées, à de la résistance, même là régnait en maître tous les oripeaux des différentes facettes du jeu de domination et soumission,...

L’avantage de cet aveu tardif fut que, tout le temps au moins de la confidence et des consolations, Dominique ne fut pas présente et ne put intervenir, l’omniprésence de son absence et la violence extrême de son refus implacable de le revoir ou d’échanger...

Cela avait été long, si long, elle avait du prendre et comprendre, arrêter de s'oublier, revenir à la petite fille orpheline, son père bien entendu était vivant, de l'autre côté de la grande mer, mais elle avait grandi sans lui, et cette réalité de toutes...

Epilogue L'adieu aux larmes Avant de partir de Paris Arthur avait fait un pèlerinage, comme au temps de son enfance, sa mère les entrainait sur une tombe du cimetière de Thiais, ici repose Catherine née le 26 Octobre 1962, décédée le 29 Mars 1963, la...

Abreuvant les assemblées doctes de leur haute compétence, ils tiennent un discours scientifiquement autorisé sur l’exclusion, la crise du politique, le délitement du lien social, la violence urbaine ou toute autre thématique sanctionnée, il faut d’abord...

1 2 3 4 5 > >>