Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

Antisémitisme contre l'UJFP

Succès du meeting BDS contre le sionisme et l'antisémitisme avec Pierre Stambul à Toulouse

Mercredi, 10 Juin 2015 20:14




Environ 300 personnes se sont pressées hier soir salle Barcelone à Toulouse pour écouter et débattre avec Pierre Stambul, coprésident de l'Union juive française pour la paix, soutenu par la présence de Georges Gumpel et d'André Rosevègue, autres personnalités de l'UJFP. Un débat sur l'opposition juive au sionisme et aux raisons du soutien de l'UJFP à la campagne BDS. Un public bien plus nombreux que celui des réunions publiques précédentes sur la Palestine depuis la fin de la deuxième Intifada.

Cette soirée n'avait pourtant rien eu d'évident. Une des raisons de son organisation conjointe par l'UJFP et par BDS France Toulouse était de répondre, politiquement et symboliquement, à l'interdiction, le 31 mars, de la même salle municipale pour une réunion avec le professeur Farid Esack, président de BDS Afrique du Sud. Pour justifier cette interdiction, combinant mensonge et calomnie, le maire de Toulouse a écrit qu'il s'agissait d'une "réunion publique autour de personnes condamnées pour discrimination et incitation à la haine raciale". Aussi la réunion d'hier intitulée "Antisionisme/antisémitisme : à qui profite l'amalgame" avait pour but de mettre au défi le maire d'interdire une réunion exposant le soutien des Juifs progressistes antisionistes à la campagne BDS.

Les groupes d'extrême droite pro-Israël ne s'y sont pas trompés. A commencer par le site JSSNews dirigé depuis Jérusalem, appelant à empêcher physiquement la réunion, ou au moins à fournir un prétexte à une annulation pour "risque de trouble à l'ordre public". Ensuite par le site des nervis de la LDJ, qui proposait d'appeler la ville et la préfecture pour faire interdire la réunion.

La tenue de la réunion a été un double échec pour les sionistes. La municipalité a eu le bon sens de ne pas pratiquer l'antisémitisme contre l'UJFP, et la contre-manifestation ("Des bus partiront de toutes les grandes villes de France (Nice, Marseille…) et les groupes parisiens arriveront par voiture, avion et train") s'est limitée à une vingtaine d'individus qui sont restés tenus à distance par un solide service d'ordre que nous remercions.

Le succès de la réunion a tenu aussi à la présence d'une assistance jeune qui, en grande partie, entendait pour la première fois l'exposition de l'opposition juive au sionisme et son soutien au BDS. C'est aussi un nouvel encouragement pour le comité BDS France Toulouse. La conférence de Pierre Stambul sera transcrite.

Plus que jamais le combat continue !

BDS-France Toulouse

< Précédent Suivant >

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article