Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne peut être vendu

écritures

la vie s'écoule la vie s'enfuit

 

Texte libre d'acces

 

Romans (Kahina, Destin majeur, De l'autre côté de la rivière, Ne peut être vendu)

Assemblée

Les mémoires d'un poilu de 14, par Gaston HivertLes mémoires d'un poilu de 14, par Gaston Hivert

brochure-comite-des-mal-log-s-1991Comite des Mal Logés:1991

DAL : les mensonges Dal : les mensonges

Les liens Opac du DAL Les liens Opac du DAL

 Réquisitions inflammables Réquisitions inflammables

NE-PEUT-ETRE-VENDU.doc NE PEUT ETRE VENDU:1984

de-l-autre-c-t--de-la-rivi-re.site.pdf De l'autre côté de la rivière

Pierre Selos

Les-cons-sont-la.mov Les-cons-sont-la.mov

19 Tout s'arrange Tout s'arrange

06 Piste 06 12 Deux

Quinze-ans.m4a Quinze-ans

Mon amour Mon amour

        Le passage, élté et Pierre

Possible n°9 Possible n°9

Bertrand Louart..etc

QECSI.pdf Quelques Elements d'une Critique de la Société Industrielle.pdf

Guerin-Pour-le-communisme-libertaire Guerin-Pour-le-communisme-libertaire

libre service

Publié par Christian Hivert

Eugene Labiche

EMBRASSONS NOUS, FOLLEVILLE !

Devenu, par extension, une expression ironique désignant des démonstrations d'amitié ou de joie qui permettent d'oublier ou qui occultent les problèmes.

Comédie d'Eugène Labiche et Auguste Lefranc, créée en 1850, à Paris, au théâtre du Palais Royal.

 

Après les diverses manifestations de soutien en faveur de la liberté d’expression, tous médias confondus, ayant regroupées plusieurs millions de personnes en France, dans un grand élan républicain, que va-t-il en rester dans les mois à venir ?

Il est à craindre qu’elles aient le sort, tout banalement, d’un soufflet sorti du four.

Les réseaux sociaux ont déjà repris leurs appels à la haine, stigmatisant les différentes communautés dans l’intention de déclencher un état de guerre civile ouvrant le champ libre aux extrémistes de tous bords.

L’absence de réaction des instances du pouvoir au nom des libertés individuelles et du non « flicage » des citoyens est une excuse irrecevable.

En effet, il y a longtemps que la traçabilité des individus est acquise par l’usage des téléphones portables, des cartes de crédit, celles de sécurité sociale, les fichiers des allocations familiales, ceux de l’ANPE, des Renseignements Généraux et de la Gendarmerie, de la Sécurité Intérieure, du Contre-Espionnage, et j’en passe !

Refuser l’évidence que nous sommes autant en guerre, dans les opérations extérieures que sur le territoire national, c’est pratiquer la politique de l’autruche.

Les informations, non exploitées, fournies par les États-Unis devraient nous convaincre du manque d’efficacité et des négligences de nos services pour en conclure à une solution à l’échelon européen de la lutte antiterroriste.

L’orgueil mal placé de nos hommes politiques est le premier allié de nos pires ennemis.

P.SELOS

Paris le 12 Janvier 2015

 

Commenter cet article